AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jeux d'enfants Ϟ Samaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shôren I. Dayne
« Originel »
avatar
◊ Avatar : Jodelle Ferland
◊ Age : Aussi vieille que le monde, 13 ans d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016
◊ Localisation : Dans les pires cauchemars
◊ Pouvoir : Télépathie et illusionniste

MessageSujet: Jeux d'enfants Ϟ Samaël   Ven 14 Oct - 19:59



Août 2016, Philadelphie

La structure de brique semble s'élever jusqu'aux cieux. La grande cours qui se trouve à son pied est aussi déserte qu'un vaste champ de sable chaud, entourée par d'immenses clôtures électrifiées et barbelées.

Les pas de deux jeunes femmes résonnent dans les longs couloirs blancs et lugubres, accompagnés par leurs rires et leurs éclats de voix.
Je vais m'occuper de Shôren, on en parle après. Dit l'infirmière à son amie avant de sortir ses clefs et d'ouvrir la porte de la chambre 23. Debout la skizo, c'est l'heure de prendre tes cachets. Lance t-elle après avoir fermé la porte derrière elle et allumé la lumière.


Ses yeux s’écarquillent de surprise. Rien. Le lit défait est vide et la petite n'est plus sous la couette. Des petits murmures incompréhensible s’élèvent alors dans la chambre.
Arrête de te cacher Shôren! Tu veux encore que je t'enferme dans la chambre noir?! Vilaine! Grogne l'infirmière, qui rage alors qu'elle n'entend pas de réponse.


Toutefois, la voix de Shôren s'élève un peu plus. Elle semble s'adresser a quelqu'un.
Que dis-tu Bianca, il est l'heure?
Par tout les saints Shôren, a qui parle tu encore?!


L'infirmière s'avance, agacée de perdre son temps avec une débile pareille, comme elle aime si bien appeler les gens d'ici. Elle contourne le lit en imaginant trouver sa patiente. Elle tombe toutefois sur l'étrange poupée décapitée de Shôren, à qui elle a tendance à parler de manière inquiétante. Mais cette fois ci, sur le visage de la tête blonde sont dessinés des larmes de sang... Shôren n'a pas de crayon rouge, ni quoi que ce soit pour dessiner d'ailleurs.

...
Voila presque une heure que l'infirmière est entrée dans la chambre 23. La collègue avec qui elle parlait précédemment remarque son absence et s'inquiète. Alors qu'elle tente d'ouvrir la porte, cette dernière est verrouillée. Étrange, les soignants ne sont pas censés s'enfermer dans les chambres. Elle sort donc ses clefs pour ouvrir et, en entrant, elle allume la lumière encore une fois éteinte. Un cri d’effroi résonne aussitôt dans l'ensemble du bâtiment, alertant tout le monde. Face au visage décomposé de la seconde infirmière, sur le mur, se trouve sa collègue. Ses pieds sont cloués au mur par les barres de fers qui ne sont rien d'autre que la décoration de la tête de lit. La tête en bas, ses yeux sont crevés et elle est éviscérée. Son sang dégouline encore sur le sol en une flaque écarlate, mêlée à des morceaux d'intestin et d'autres organes. Juste au dessus est écrit en lettre ensanglantées : It's time.
C'est l'heure. C'est l'heure. C'est l'heure. Hurlent soudainement les autres patients sans que personne ne puisse les calmer.


Shôren n'est plus dans la chambre... mais elle n'a pas encore quitté l’asile.

***

L’originelle est assise en tailleur sur le lit d'une chambre d'un motel, au bord de la route 70, dans le Kansas, entre Kansas City et Denver. Elle est toujours habillée de la fine chemise de nuit de l'asile, tachée de sang. Ses longs cheveux d'un brun sombre et légèrement ondulés tombent en cascade dans son dos, jusqu'au dessus de ses fesses. Ses yeux bleus reflètent les images des informations qui passent à la télévision. Un sourire malicieux s'est étiré sur ses lèvres en entendant l'histoire macabre qui s'est déroulé hier.
Cet événement effroyable marquera sans doute les esprits de Philadelphie pendant les nombreuses années à venir, mais également ceux de la totalité des Etats Unis d'Amérique. L'asile de Byberry a été incendié hier, dans la soirée. Il est compté plus d'une centaine de victimes, tant dans les patients que dans les employés. Toutefois, les autorités nous ont annoncés que l'incendie n'est pas l'unique cause des décès. Nous en saurons d'avantage dans la journée... Oh, on vient de m'informer que le totale des victimes s’élève à 123 personnes. On dénombre 53 employés dont 37 soignants, et 70 patients. L’hôpital psychiatrique comptait 71 patients... Une jeune fille âgée de 12 ans est activement recherchée par la police. Elle s'appelle Shôren Mc Kenzie, si vous l’apercevez ou avez une quelconque information à son sujet, contacter immédiatement les autorités et n'intervenez pas.


Le rire vicieux de la vampire éclate en écho dans la chambre en voyant sa photo apparaître à l'écran, faisant frémir l'homme tremblotant qui est recroquevillé sur lui même dans un coin de la pièce. Il n'est rien d'autre que celui qui loue cette chambre et que l'originelle a prit en otage.
Regarde! Regarde je passe à la télévision. Je suis célèbre! S'exclame t-elle en riant d'avantage avant de se laisser tomber en arrière sur le lit.


Si la vampire ressemble à une fillette aux portes de la puberté, dont les formes sont discrètes et à peine visibles, son esprit lui est bien plus avancé. Elle est une femme fatale enfermée dans un corps d'enfant et à cause de cela, régulièrement, son comportement reflète une certaine immaturité. Ne faisant qu'amplifier son coté totalement psychédélique et déjanté.

Après un instant, le rire de Shôren s'éteint. Elle sent une autre présence dans la chambre. Son sourire s'élargit d'avantage alors qu'elle bondit sur son frère pour se blottir tout contre lui, dans ses bras.
Sam! Je savais que tu me trouverai facilement. Tu m'a tellement manqué! S'exclame joyeusement la petite, ronronnant contre le torse de son aîné.


Voila prêt de 10 ans qu'ils ne se sont pas vu. Leurs longues, leurs très longues années de vie peuvent paraître monotones mais, en se séparant de temps en temps et en se retrouvant ainsi, ils se sont aperçu que ça ne faisait que rajouter du piquant dans leurs vies. Ainsi, ils sont loin d’être las, du moins c'est le cas pour Shôren. Toujours aussi joyeuse et audacieuse. Toujours aussi malicieuse et cruelle.
Tu a vu mon frère, je passe encore à la télévision! Ça faisait longtemps. Lance t-elle fièrement en le tirant vers l'écran.


Elle savait pertinemment qu'il la retrouverait. Elle a même prévu un cadeau pour lui... devrais-je dire deux touts petits cadeaux de 5 et 7 ans, affriolants et sanglotants dans la baignoire de la salle de bain.


Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
The original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël J. Dayne
« Originel »
avatar
◊ Avatar : Finn Wittrock
◊ Age : Plus vieux que n'importe quel immortel. 29 ans d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants Ϟ Samaël   Sam 15 Oct - 21:25



Août 2016, Philadelphie



Ne bouge pas d'ici joli coeur. Je reviens bientôt.


Le regard de l'enfant glissa sur son visage alors que les petites mains s'agrippaient sur un nounours. Durant une minuscule seconde, le coeur de Samaël se serra et il ferma la porte à clef. personne ne viendrait chercher Aaron. Son existence était une surprise, un mensonge, une aberration. Le vampire éteignit la télévision, soustrayant les images sanglantes aux prunelles avides de l'enfant. Le petit blond gronda mais le visage du vampire était aussi dur que la glace et il adressa un dernier au revoir à la petite chose sur l'immense lit avant de partir pour de bon.

pour une fois, Samaël n'était pas loin de celle qu'il voulait aller voir. Il n'avait besoin de traverser des pays et des océans pour retrouver sa petite soeur. Les mains de l'Originel serrait violemment le volant dans sa Jaguar qui grondait aussi bien que l'animal qui lui avait donné son nom. Un jour, il finirait par tuer Shôren, c'était certain. Les frasques de la si vieille vampire, des attaques dignes d'un nouveau né devaient cesser. Elle avait beau n'être qu'une enfant, elle était bien plus vieille dans son immortalité que n'importe quels vampires qui arpentaient cette planète. Et si elle voulait jouer, elle devait rester discrète, faire en sorte que son visage ne soit visible par des milliards de spectateur avide d'image toutes plus glauques et plus sensationnelles les unes que les autres. Les mortels d'aujourd'hui n'étaient pas ceux d'hier et si les plus anciens avaient pu tuer l'un de leurs frères, comment pourraient-ils aujourd'hui lutter si leur nourriture apprenait leur existence ?

Il ne fallut pas longtemps au vampire pour retrouver la trace de sa soeur. Il suffit l'odeur de sang puis les paroles d'hommes, de femmes et de vampires hypnotisés. Shôren ne couvrait pas assez bien ses traces, combien de fois avait-il du lui hurler ? Mais elle n'était qu'une gamine qui ne comprenait rien et la colère gronda dans le coeur mort de l'immortel à chaque nouvelle nuque qu'il brisait. Hypnotiser était stupide. Ceux qui les voyait devaient mourir sans autre forme de procès. Samaël n'eut pas même un regard aux efforts minimes qu'avaient fait sa soeur. Elle n'était pas assez discrète et elle finirait tuée, finissant pour de bon de détruire le coeur de l'immortel. Il leva pourtant les yeux au ciel en voyant le motel où se terrait une ombre bien plus dangereuse que n'importe quel beau visage des films d'horreurs.

La jeune fille le remarqua très vite et Samaël ne put s'empêcher de la prendre dans ses bras, retenant son souffle pour éviter de sentir les effluves de ceux que sa soeur retenait, mêlée à celle de cette enfant qui n'en était plus une. Shôren sentait trop bon et voilà des millénaires que Samaël tentait de faire taire le désir qu'elle faisait naitre en lui. Le fait qu'elle soit une gosse pas encore entrée dans la réalité d'une femme le dérangeait, toujours moins que le sang identique qui avait autrefois coulé dans leurs veines.

En dix ans, les deux vampires avaient changé. Non pas dans leurs traits, toujours emprunts de cette perfection qu'ils avaient possédé dans leurs mortalités mais dans l'état de leur corps. Shôren avait laissé poussé ses cheveux, mettant encore plus en évidence le côté pauvre proie innocente qu'elle avait toujours utilisé. Elle ressemblait presque à un petit ange descendu du ciel. Samaël, quand à lui, avait tronqué le costume et la prestance pour un charme bien plus sombre. Sa chevelure s'ornait sur ses pointes autrefois brunes de reflets carmins et une veste en cuir sombre couvraient ses épaules.

Et c'est pour ça que je suis ici Shôren. Venir pour tes beaux yeux ne me dérange pas. Venir pour te faire une énième fois la morale bien plus. Le regard sombre du vampire se pose sur sa soeur alors qu'il pousse un profond soupir en se laissant choir sur le lit. J'ai encore du faire le ménage derrière toi Shôren. Tu sais à quel point je déteste ça...


Samaël aurait tout eu du grand frère venu faire la morale à sa petite soeur s'il n'était couché sur ce lit. Son regard sombre s'éclaira légèrement alors qu'une vue aérienne de l'asile passa sous ses yeux et ses lèvres se redressèrent sur un coin.

Tu comptes faire quoi de ce truc et des deux machins dans la salle de bain ? demanda-t-il en posant un oeil sur l'homme qui gémi lorsqu'il croisa le regard bleu de l'immortel.


Le vampire offrit un sourire qui sonnait faux en réponse aux prunelles fixées sur lui et se retourna vers sa soeur en passant ses bras derrière sa tête. Shôren ressemblait tant à leur mère. Il était presque sur que le sort et la mort n'avaient fait disparaitre la magie dans le sang de la brune. Mais assez pensé et place au jeu. Avec sa tête de bad boy offerte pour l'éternité, Samaël se jouait de son charme canaille et de ses sourires en coin qu'il maitrisait à perfection. Et qui ne marchaient sur sa soeur.


Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
Son of witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shôren I. Dayne
« Originel »
avatar
◊ Avatar : Jodelle Ferland
◊ Age : Aussi vieille que le monde, 13 ans d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016
◊ Localisation : Dans les pires cauchemars
◊ Pouvoir : Télépathie et illusionniste

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants Ϟ Samaël   Lun 17 Oct - 22:24



Août 2016, Philadelphie

Malgré sa discrétion, Shôren a parfaitement conscience des fantasmes de son frère. Si elle sait déceler merveilleusement bien les pires cauchemars, elle sait également lire les rêves. Et ceux de son frère la concernent. Elle qui préfère pourtant les images sombres et macabres, c'est étrange comme celles ci la rendent joyeuse. Peut être est ce une preuve pour elle qu'il l'aime? Car, malgré son très grand âge, Shôren n'a jamais apprit ce qu'est d'être véritablement aimé.
Elle sourit alors qu'il la réprimande quelque peu. Sam aurait en effet tout du parfait grand frère, si seulement ils étaient encore mortels.
Oui. Je sais. Murmure t-elle malicieusement avant de se mordre la lèvre inférieur.


Oui, elle adore plus que tout au monde jouer au chat et à la souris avec son aîné. Elle aime semer des graines derrière elle afin qu'il la retrouve, comme le petit poucet - sauf que elle sème des corps, morts ou encore vivants. Elle aime le voir en colère et elle aime qu'ils se réconcilient. Elle aime le taquiner et, c'est indéniable, elle aime son frère... plus que tout au monde.
Je m'occupe de lui, ce sera vite réglé. Quant aux deux autres... ils sont tout à toi.


Shôren remarque bien vite l'air charmeur du second originel qui s'est étendu sur le lit, faisant sans aucun doute chavirer tout les cœurs. Toutefois, la petite brune reste totalement impassible. Son corps n'a jamais désiré plus que des gestes banales de tendresse. Toutefois, et contre toute attente, son esprit est bien plus éveillé qu'elle ne le laisse paraître. Son frère lui fait de l'effet, pas celui qu'une femme adulte aurait mais tout aussi puissant. C'est tout bonnement incompréhensible et indescriptible pour elle.
Il veut jouer hein? Mais il est bien connu que Shorên adore jouer. N'est elle pas encore une enfant? Elle se retourne alors, faisant quelques pas en direction de la salle de bain.
Je sais à quel point tu apprécie les êtres innocents que sont les enfants, Sam. En les voyant, j'ai pensé qu'ils te plairaient.
Ajoute t-elle tout en marchant tandis que ses mains se lèvent sur les bretelles de sa chemise de nuit.

Une fois arrivée devant la porte, elle laisse le tissu blanc taché d'écarlate glisser sur ses épaules afin qu'il caresse son corps si pur et qu'il s'échoue au sol, à ses pieds. Dos à son frère, Shôren est totalement nue. Ses courbes sont à peine dessinées et pourtant, avec un peu d'imagination elles laissent paraître ce qu'elles auraient pu devenir. La pudeur lui est bien égal, et cela depuis longtemps. Sans parler du fait qu'elle a passé plus de huit ans dans un asile où les fous ne veulent parfois pas s'habiller.
Elle ouvre la porte, muette, avant d'entrer. Quelques secondes plus tard, les deux enfants sortent l'uns à coté de l'autres, laissant un espace entre eux. La main levée et le poing serré, comme si ils tenaient la main d'une autre personne... d'une illusion. Leur mère adorée se trouve là. Tout les deux n'ont pas arrêté de penser à elle et Shôren leur a offert sa morbide compagnie pour qu'ils sortent de la pièce sans cri. Pas qu'elle n'apprécie pas les cries, bien au contraire, mais elle réserve ceux là pour son frère, et uniquement son frère.
Régal toi.
Lance Shôren, la main sur l'encadrement de la porte.

Ses yeux d'un bleu malicieux le fixe, scrutant ceux de son frère pour le voir l'admirer. Shôren sait pertinemment que, si elle était morte quelques années plus tard, leur relation ne serait pas comme elle est aujourd'hui. Ils s'attirent l'un et l'autre, il n'y a pas de doute. Leurs esprits s'appellent comme des aimants. Dommage que le corps de la fillette ne suive pas...
La vampire ferme alors la porte, comptant bien se débarrasser de l’hémoglobine qui recouvre ses bras. En se faisant, l'illusion des deux enfants disparaît. Ils se mettent à trembler et à couiner doucement tandis que le père s'apprête à se lever pour se précipiter vers eux.

Pendant ce temps l'eau de la douche se met à couler, ambiançant la chambre d'une manière sereine et détendu - du moins pour les immortels qui s'y trouvent. Shôren se glisse sous l'eau, laissant sa peau et ses cheveux s'humidifier à son contact.
Elle ne sait pas si Sam viendra. Ce qu'elle sait, en revanche, c'est qu'il en meurt d'envie. Elle le sent... et elle aussi. Elle lui laisse une chance en lui donnant du temps - chance qu'il ne finit pas par prendre. La mine boudeuse, Shôren sort de la douche avant de se sécher. L'idée qui s'installe brutalement dans son esprit éveille de nouveau son sourire. D'humeur taquine, elle ne se savait pas si vicieuse. A croire que ces retrouvailles là ont éveillé quelque chose en elle.

La porte de la salle de bain s'ouvre à nouveau, mais de l'autre coté de l'encadrement ne se trouve pas Shôren - du moins pas la petite fille qui est entrée tout à l'heure. C'est une superbe jeune femme brune dont les longs cheveux ondulés habillent de splendides courbes, dévoilées nues aux yeux de tous et d'un seul à la fois. Les traits du visage de la vampire sont similaires à ceux de la petite fille, ils sont toutefois beaucoup plus mâture, plus fins et bien dessinés. Là voila, vêtu d'illusion. Vêtu du corps dont lui et elle rêve. Elle a beaucoup travaillé sur ce mirage, et elle aime se retrouver ainsi. Voila une seconde surprise pour le vampire qui se trouve bouche bée face à elle.
Je te plais, Sam?
Demande t-elle, un sourire au bord des lèvres tandis qu'elle le fixe de ses yeux bleus malicieux.


Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
The original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël J. Dayne
« Originel »
avatar
◊ Avatar : Finn Wittrock
◊ Age : Plus vieux que n'importe quel immortel. 29 ans d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants Ϟ Samaël   Mar 18 Oct - 22:36



Août 2016, Philadelphie



Les prunelles de Samaël ne peuvent s'empêcher de courir sur le corps de sa soeur, de le détailler, encore et encore. Il le connait par coeur, il le sait mais il veut le connaitre un peu plus, en dessiner les moindres contours sans que sa mémoire ne lui joue des tours. L'immortel devrait surement haïr ses sens qui s'éveillent devant le corps de Shôren. Mais il n'en a que faire. Après tout, il est un originel, un dieu dans un monde de mouton. Il prend sans offrir et sa soeur à bien de la chance d'être née de la chaire de sa mère sans quoi voilà longtemps qu'il se la serait offerte. Shôren est plus forte que lui, il le sait. Elle était la préférée, la seule fille, l'héritière du pouvoir. Si leur mère n'avait été aussi stupide, la vampire aurait été une grande sorcière. Mais les sorts avaient tout changé. Tout sauf les pensées qui courraient dans l'esprit de celui qui était à l'époque père, marié à une belle créature aux cheveux de blés. Si dans sa mortalité Samaël était bien moins sanglant et empli de pêché, il sentait déjà ses rêves se teinter des courbes de sa plus jeune soeur.

Et cette dernière jouait avec lui, parfaitement consciente de l'effet qu'elle lui faisait. Shôren n'aurait été Shôren, il se serrait débarrassé de son petit corps une éternité plus tôt. Ses courbes dévoilées ne font naitre aucune émotions chez Samaël mais ses prunelles s'embrassent. Il ne détourne pas les yeux, ne cherchant pas à cacher ce qu'il veut. De toute manière, la vampire le sait. Mais elle en connait rien des désirs très particulier de l'Originel. Lui offrir la vision de son corps nu ne sert à rien. Il préfère l'imaginaire que permettent des tissus cachant dans une pudeur inutile des corps et laissant l'esprit dessiner les courbes féminines qui se cachent sous la soie.

Durant le manège de Shôren, Samaël reste muet, se contentant d'écouter et surtout de regarder. Il n'a jamais été bavard, toujours été secret. C'est ce qui fait son charme d'après les dire de proies consentantes. De ça, il se fiche bien aujourd'hui alors que ses yeux se posent sur les deux petits corps perdus dans des illusions qu'il ne connait pas. Des corps qui se mettent à hurler dès que sa soeur disparait. Le sourire du vampire s'agrandit et il bondit, mettant fin aux cris.

****

Il baigne dans le sang, entendant toujours l'eau couler dans la pièce adjacente. La chambre du motel n'est plus qu'un spectacle carmin qui plait au vampire. Ses doigts glissent sur l’hémoglobine, sur les dessins et les arabesques compliquées que ses ongles ont fait naitre. Il n'a plus de marques des coups qui ont retentit contre sa peau de marbre. Les enfants ont tenté de se défendre jusqu'à ce que ses crocs mettent fin à leurs efforts, dans le bonheur de son baiser.

Samaël n'accorde pas un regard au spectacle des corps désarticulés sur le sol. Il essuie distraitement le sang sur ses lèvres et, entendant l'eau s'arrêter, il relève la tête. Shôren n'est pas encore sorti et le vampire en profite pour s'approcher du dernier corps, de celui qui n'est pas encore mort. Le père n'était pas son cadeau et ce dernier est proscrit dans un coin, tremblant de tout ses membres, la tête entre les jambes, des larmes coulant sur son long nez aquilin. Ses prunelles comme folles se lèvent jusqu'au vampire et ce dernier se contente d'un sourire presque sympathique. Mais son regard reste aussi froid que la mort qui l'a depuis longtemps saisi. Il ne s'attarde pas plus sur la proie restante et, alors que la porte s'ouvre, son regard se perd jusqu'à sa soeur.

La surprise le laisse muet. Elle est là, adulte devant lui, comme si le sort ne l'avait touché que des années plus tard. Shôren ressemble tant à leur mère que Samaël croit voir une apparition. Mais c'est impossible, ils ont tué la sorcière voilà des millénaires. Les sourcils du vampire se froncent alors que des lèvres charnues de la superbe créature sortent des mots qu'il refuse d'entendre. Elle se joue de lui, se joue de son faible corps toujours soumit à des pulsions bien trop mortels. L'instinct de reproduction devrait être mort en même temps que lui. Les vampires ne peuvent donner la vie, homme comme femme. Jamais. Alors pourquoi ? pourquoi a-t-elle cet effet aussi douloureux sur lui. Il est attiré, comme jamais il ne l'a été d'une femme.

C'est un regard noir qu'il lui renvoie alors que sa voix s'élève. Le vampire ne joue plus ce soir. Il s'est nourri, dans le sang, les larmes et l'horreur. Mais il est seul maitre de son jeu. Voilà que Shôren veut s'inviter et inverser les règles, le mettre à ses pieds sans difficulté. Il s'y refuse, même pour s'offrir son corps. Samaël n'est pas un esclave, pas un chien, rien de tout cela. Il est et reste maitre de ce qu'il ressent.
Tu connais parfaitement ma réponse Shôren. Ne joue pas avec moi, je te l'interdit.


Et pourtant il se rapproche de cette créature ô combien tentatrice. Ses mains se posent sur le corps de Shôren. Il sait que tout n'est qu'illusion, il sait qu'elle lui ment à travers ce physique qui n'est pas le sien. Et il sait aussi qu'il déteste ça. Ses lèvres s'approchent alors du visage de sa soeur, un sourire en coin lui étirant. penché à son oreille, il lui murmure, comme un secret volé qu'il n'aurait le droit de dévoilé.
Je n'aime les mensonges et les illusions. Ton véritable corps est bien plus séduisant petite soeur.


D'un rire il s'éloigne avant de se retourner et de lui jeter, aussi froid que la mort, ses prunelles devenues aussi dures que les pierres dont elles semblent composées.
Et rhabille toi. Tu es vulgaire avec ce corps de femme qui n'est pas le tien.



Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
Son of witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shôren I. Dayne
« Originel »
avatar
◊ Avatar : Jodelle Ferland
◊ Age : Aussi vieille que le monde, 13 ans d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016
◊ Localisation : Dans les pires cauchemars
◊ Pouvoir : Télépathie et illusionniste

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants Ϟ Samaël   Lun 24 Oct - 20:51



Août 2016, Philadelphie

Alors que la porte s'est ouverte, Shôren n'a d'yeux que pour ce frère qu'elle admire tant. Les flaques et les éclats de sang ne l'attirent guère, trop communs à son quotidien. Samael, quant à lui, jamais elle ne s'en lassera. De ces yeux clairs, de ce visage sombre. De ce corps robuste. De ce caractère impétueux et doux à la fois.

Oui, elle joue. Avec les sentiments du vampire mais les siens également. Shôren n'a jamais su faire autrement, elle n'a jamais apprit. Elle ne se rend pas compte des conséquences de ses actes, préférant penser au présent plutôt qu'à l'avenir. Elle est ainsi depuis toujours, et elle ne semble pas vouloir changer.

Elle le laisse s'approcher et, lorsque les mains de son frère se posent sur elle, elle sent d'étranges frissons parcourir son échine dorsale. Des frissons qu'elle n'a jamais ressentit auparavant. Toutefois, les murmures qu'il souffle à son oreille les faits cesser aussitôt. Shôren perd de son sourire, l'air déconfit. Samael n'aime pas ce corps? Mais comment peut il aimer l'autre? Celui que la brune déteste tant. Celui qui la répugne et l’exaspère. Elle ne peut accepter ça, elle ne peut imaginer que son frère l'aime comme elle est véritablement. Elle ne s'assume pas, il ne peut donc pas l'assumer à sa place.
Profondément blessée, Shôren disparaît à la seconde après que son frère ai parlé de vulgarité. La porte de la salle de bain claque dans son dos avant qu'elle ne laisse ce dernier glisser contre cette dernière. Assise au sol, ses jambes se repli contre son buste redevenu enfantin, dépourvu de formes féminines. Elle cache son visage dans ses genoux alors que ses bras les entourent pour les serrer. Shôren pleure silencieusement pendant quelques courtes minutes, se perdant dans un caprice qui lui ressemble tant.

Puis enfin, elle daigne sortir de la salle de bain. Elle a relevé ses cheveux bruns et en a camouflé une partie dans un bonnet en laine de couleur crème, donnant l'impression étrange qu'elle les a coupé. Elle est vêtu d'une tunique de la même couleur, tombant jusqu'au dessus de ses genoux et parée de poches ainsi que de boutons plus foncés. Elle porte également un collant marron et une paire de botte. Shôren a beau être une enfant d'apparence, elle a de bons goûts et est capable de se vieillir un peu rien qu'en s'habillant, tout en préservant ce coté angélique qu'elle utilise pour ces complots machiavéliques.
Sans offrir un seul regard à ce frère qui l'a de toute évidence vexé, elle attrape son petit sac à dos avant de se diriger vers la sortie.
Qu'est ce que tu attend? Je compte pas rester ici, après huit ans passés dans ce foutu hôpital j'ai besoin de prendre l'air.
Lance t-elle froidement, presque dédaigneuse.

Elle ouvre la porte mais fait demi tour avant de mettre un pied dehors.
J'allais oublier...
Murmure t-elle en se dirigeant cette fois ci vers le survivant de la scène d'horreur.

Shôren se penche sur lui afin d'attraper la licorne en peluche qui se trouve sur la table de chevet, derrière lui. Elle la serre contre elle avant de s'accroupir face à l'homme qui ne cesse de pleurer. Les yeux bleus de la vampire captent ceux du mortel avec une facilité déconcertante. Ce dernier relève la tête pour la fixer. Shôren lui sourit avant de porter sa main jusqu'à sa joue, lui adressant un geste étrangement tendre.
Pauvre petit homme... Dit elle, la voix aussi douce qu’envoûtante, semblant apaiser l'esprit du mortel. Elle ajoute au bout d'un court instant. ... Personne ne te pardonnera ce que tu a fais.
Je... je n'ai rien fais...
A bon? Pourtant, c'est bien toi qui a enlevé tes enfants après avoir assassiné ta femme. C'est bien toi qui est à l'origine de tout ça...


Le regard de l'homme se détourne du visage angélique de la vampire pour se poser sur la scène d'horreur, derrière elle. Soudainement, les yeux du mortel se remplissent de nouveau de larme tandis que des images atroces s'insèrent dans son esprit, comme si elles se déroulaient face à lui, comme si elles étaient bien réels.
Non... non je n'ai pas fait ça!
Si. Tu l'a fais. Répond Shôren, la voix bien plus sévère, beaucoup moins douce. Le regard du mortel se repose sur elle.
Et tu sais ce qu'il te reste à faire.


Shôren se lève alors avant de se retourner et de sortir, accompagnée de prêt par son frère. Comme si de rien était, elle traverse le motel jusqu'au parking et se glisse sur la place passager de la voiture de son aîné, n'adressant aucuns regards ni aucuns mots à ce dernier. Boudeuse.


Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
The original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël J. Dayne
« Originel »
avatar
◊ Avatar : Finn Wittrock
◊ Age : Plus vieux que n'importe quel immortel. 29 ans d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants Ϟ Samaël   Ven 11 Nov - 23:59



Août 2016, Philadelphie



La réaction de Shôren ne se fait pas attendre, identique à celle que Samaël imaginait. Il ne peut empêcher un rire de franchir ses lèvres. Elle pourra se vieillir autant qu'elle veut, elle n'en restera que cette enfant capricieuse qu'elle a toujours été. La petite dernière de la fratrie, la préférée de leur mère et la seule aux pouvoirs déjà aussi prometteur que la sorcière. Chaque enfant avaient des pouvoirs, fils et filles d'une déesse devenue humaine. Mais Shôren dépassait toutes les espérances. Et jamais Isolda n'avait été plus proche d'un de ses enfants. Tous les caprices de la petite brune était comblés, toujours. Et il ne fallait oublier ô combien ses frères la couvait.

Mais Samaël ne remet aucun membre de sa famille en question. Ils ont tous disparu, ils sont tous morts. Leur mère ne lui manque pas, bien au contraire. Quand aux autres. Un seul lu manque, tué par un Infant qu'il avait bien mal choisi. Un qui n'avait apprit les leçons de leur père sur les mortels, sur ce dont ils étaient capables. Il ne fallait jamais sous estimer le peuple et les masses endoctrinées par quelques esprits malades.

Samaël profite du repi que lui offre sa soeur pour faire disparaitre les traces de sang de son visage. pour ce qui est du Motel... On repassera plus tard. Les draps déjà tachés d'hémoglobine absorbent tant qu'ils peuvent celle restante sur le corps du vampire, le tout sous le regard horrifié du père de famille. Durant une seconde, l'Originel se demande ce qu'il doit faire du mortel. Lui briser la nuque serait le plus prudent mais il est certain que Shôren a quelques brillantes idées dans son esprit capricieux. Après tout, elle a toujours été la plus intelligente de la famille lorsqu'il s'agissait de commettre quelques "écarts".

Shôren ressort, sans un regard pour lui ce qui n'a d'autre effet que d'agrandir le sourire de l'Originel. Elle boude, identique à l'enfant qu'elle sera pour toujours. Samaël sifflote alors qu'il la voit sortir et se contente de lever les yeux au ciel alors qu'elle sort. Finalement, il va devoir s'occuper lui-même du mortel. Mais l'idée n'a pas même effleurée son esprit que Shôren se retourne et que ses pouvoirs s'entourent autour de son corps avant de glisser jusqu'au père de famille. Elle y avait pensé. Et son plan est, comme l'avait prévu Samaël, bien meilleur que tout ce qu'il aurait pu imaginer. L'homme panique, angoisse. Il se suicidera avant le lendemain, surement incapable de vivre avec les remords que les images font naitre en lui. Les mortels sont fascinants. Le vampire fixe tout ce qu'il se passe dans l'esprit du père de famille, incapable d'en détourner les yeux. Vraiment passionnant. Ces sentiments, que l'Originel ne peut comprendre, l'arrêtent.

Shôren se relève pourtant, l'arrachant à sa contemplation et il la suit jusqu'à sa voiture, allant même jusqu'à lui ouvrir la porte. Toujours aucun regard. Le trajet risque d'être passionnant.
Je t'amène jusqu'où ?


Certainement pas chez lui. Il cache bien trop de secrets dans sa demeure, de leur père jusqu'à cet enfant dont Shôren ignore l'existence et que Samaël aime plus que sa propre vie. Son sourire ne disparait pas alors qu'il pose un regard sur sa soeur, sur la moue boudeuse de ses lèvres et il fini par lui jeter, dans un grand éclat de rire.
par contre tu sais, quand tu boudes, tu fais au moins 16 ans. On dirait une adolescente des temps modernes que son père a privé de sortie.



Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
Son of witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shôren I. Dayne
« Originel »
avatar
◊ Avatar : Jodelle Ferland
◊ Age : Aussi vieille que le monde, 13 ans d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016
◊ Localisation : Dans les pires cauchemars
◊ Pouvoir : Télépathie et illusionniste

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants Ϟ Samaël   Mer 30 Nov - 21:37



Août 2016, Philadelphie

Son frère lui ouvre la portière de la voiture, elle y entre sans même le remercier. Boudeuse. Son regard bleuté se pose sur le paysage qui défile désormais à toute vitesse, perdue dans ses pensées. Comment aurait-elle évolué si elle avait grandit? Physiquement et mentalement. Serait-elle si différente? Aurait-elle hérité des pouvoirs de sa mère, comme elle lui avait promis? La question de son frère l'arrache à sa contemplation et à sa réflexion. Doit-elle véritablement faire appel à lui pour assouvir son désir? Peut-elle lui faire confiance? Bien sur que oui! Samaël est son frère et, aussi vieux qu'ils sont tout les deux, ils ne se sont jamais trahi. Alors qu'elle s'apprête à lui répondre, il se met à rire. Un léger sourire apparaît sur les lèvres de Shôren, amusée, elle ne peut guère l'ignorer et lui faire la tête longtemps. La brune a des sentiments bien plus fort que son instinct fraternel, elle ne peut pas se mentir. Elle lui met un coup de poing complice dans l'épaule en guise de réaction avant de répliquer.

Personne ne me privera de sortie!
Elle se redresse ensuite dans son siège.
Nous allons à San Francisco mon frère, ça semble évident non?

Elle le regarde et aperçoit l'interrogation dans les yeux du brun. Shôren sourit, presque fière de ce qu'elle va annoncer.

Tu n'est pas au courant? L'usurpatrice du pouvoir de notre mère a désormais un nom, ainsi qu'un gentil petit chien de garde. Je compte bien me débarrasser de ce dernier et récupérer ce qui m'est dû.

La vampire est sur d'elle, rien ne semble pouvoir se mettre au travers de son chemin. Elle attend silencieusement une réaction de la part de son frère ; Va t-il la soutenir ou la dissuader? Shôren est ambitieuse, tout comme leur plus grand aîné ; ce qui l'a mené à sa pertes. Elle ne compte pas faire pareil.


Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
The original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël J. Dayne
« Originel »
avatar
◊ Avatar : Finn Wittrock
◊ Age : Plus vieux que n'importe quel immortel. 29 ans d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants Ϟ Samaël   Sam 3 Déc - 21:16



Août 2016, Philadelphie



Shôren ne peut le bouder longtemps, comme toujours et le sourire sur les lèvres de l'Originel grandit face au coup qu'elle lui envoie. Elle ne lui fait pas mal mais il sent la force sous jacente. Lorsqu'ils choisiront d'attaquer, rien ne pourra les retenir. Ils bondiront, frapperont et tueront avant que le moindre vampire ne puisse se rebeller. Voilà longtemps qu'ils attendent dans l'ombre et Samaël n'est pas resté sans rien faire. aujourd'hui, le plus vieux vampire n'a guère plus de deux millénaires. Les autres ont tous été détruit par l'Originel, faisant mourir les forces capables de leur résister. Rien ne peut se mettre en travers de leur chemin. pas même les prophéties obscures de leur mère. Isolda voulait leur mort lorsqu'ils l'avaient tué. Mais jamais ses sorcières n'en auront la puissance. Ce qui a été donné ne peut plus être reprit.

Samaël ose un sourcil surprit aux paroles de sa soeur alors qu'il tourne la clef, faisant vrombir le moteur. San Francisco. Il n'a jamais mit les pieds dans cette ville, peu intéressé par le nouveau monde auquel il préfère nettement les vieilles villes de l'ancien continent. Se perdre dans les plaines de Russie, corrompre quelques sorcières et détruire des clans entiers de loups était bien plus agréable. Les Amériques ne comptent assez de garous pour les goûts sanglants du vampire.

Une héritière. Encore une... Murmure l'Originel, plus pour lui même que pour sa soeur.


pensif, Samaël passe la première, sortant du parking trop rapidement. Des halos bleus et rouges illuminent déjà la nuit, dans la direction inverse. Il ne s'en formalise pas et ajoute, une moue songeuse sur les lèvres :
Tu crois que cette fois tu pourras récupérer son pouvoir ? Boire son sang semble bien inutile et si je ne dénigre pas tes pouvoirs, ils seront surement bien moins puissant que ceux d'une mortelle. Isolda n'était pas folle et je pense qu'elle a tout mit en place pour que tu ne puisses jamais toucher à sa magie...


Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
Son of witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shôren I. Dayne
« Originel »
avatar
◊ Avatar : Jodelle Ferland
◊ Age : Aussi vieille que le monde, 13 ans d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016
◊ Localisation : Dans les pires cauchemars
◊ Pouvoir : Télépathie et illusionniste

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants Ϟ Samaël   Lun 8 Mai - 19:53



Août 2016, Philadelphie

Shôren est intriguée par les mots de son frère. Elle fronce les sourcils, interrogatives.
« Il n'y en a jamais eu d'autre Samaël. Celle ci est l'unique, celle de la prophétie. J'en suis certaine. » Elle détourne les yeux sur les lumières rouges et bleus qui s'éveillent dans la nuit. Presque mélancolique, elle ajoute. « Le cœur et l’esprit réunis, le pouvoir d'origine s'éveillera. Alors, la terre entière s'agenouillera à ses pieds... J’ai failli croire que mère nous avait berné, et n'avait fait que citer des mots sans qu'ils n'aient de sens. »
Elle souffle doucement, se souvenant de l'effet que ça lui avait fait de sentir cette magie feindre l'air de son hôpital devenu si ennuyeux. Alors elle avait fuit, elle s'était échappé et avait décidé de changer de passe temps. Elle veut à présent paraître au grand jour, qu'on sache qu'il elle est. Qu'on connaisse sa valeur, sa puissance. Elle veut à présent qu'on la craigne, qu'on tremble sans oser prononcer son nom. Elle veut à présent régner et dominer le monde entier.
Le regarde de Shôren se porte sur le rétroviseur intérieur et le reflet de la voiture de police qui les suit à toute vitesse.
« Comme tu l'a si bien dit mon frère, elle n'est qu'une mortelle. Je me suis cachée dans l'ombre assez longtemps, j'ai appris en silence les faiblesses de l'humanité. Et je me suis nourrit de leur peur. Je ne lui arracherais pas son pouvoir, elle me l'offrira d'elle même. » Son regard se rétrécit alors. « Parce qu'elle tremblera face à ses faiblesses... »
Alors, subitement, un grincement de pneu retentit et la voiture de police se met à zigzaguer étrangement. En un seul cou de volant brutal, elle se met à faire des tonneaux et s'écrase sur les voitures qui viennent d'en face ; Produisant un carambolage monstrueux. Le brouhaha des carrosseries qui s'entrechoquent et des klaxonnes disparaissent alors au loin tandis que leur propre voiture continue à rouler tranquillement. Ils arrivent, et tous doivent le savoir à présent.

La vampire reporte ensuite son attention sur la route, devant elle. Elle sourit. D'un sourire ambitieux et terriblement dangereux.
« Me soutiendra tu, Samaël? Sera tu toujours à mes cotés, quoi qu'il t'en coûte? » Demande t-elle alors en tournant la tête vers lui. « Promet le moi. »
Elle sait. Elle sait que les promesses entre eux ne sont pas que des paroles en l'air. Sans promesse, elle ne pourra pas le croire capable de tout pour elle.


Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
The original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël J. Dayne
« Originel »
avatar
◊ Avatar : Finn Wittrock
◊ Age : Plus vieux que n'importe quel immortel. 29 ans d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants Ϟ Samaël   Mer 30 Aoû - 19:30



Août 2016, Philadelphie



Il lèvre les yeux au ciel aux mots de sa soeur. Bien sur, il n'y a jamais eu de sorcières véritablement héritières. Juste des femmes qu'ils ont cru être ainsi. Mais il ne réponds pas un mot, accélérant de plus en plus brutalement. La voiture de sport est faite pour la vitesse et il file déjà trop vite sur une route où des reflexes de mortels seraient incapables. Il ne se concentre pourtant pas sur l'asphalte, écoutant simplement la prophétie, à nouveau. Entre les lèvres de sa soeur, elle semble sonner différemment. Leur mère les a berné et à décider de les rouler dans la farine bien avant qu'ils ne se rebellent. Comment a-t-elle osé ?! Les mains du vampire se font plus violentes sur le volent. Jamais parents ne peuvent éprouver de tel snetiments à l'égard de leur progéniture, il le sait pour l'être lui même. Il a été jusqu'à transformer son fils sans pouvoir le faire de sa femme. Mais ça, lui seul le sait, emprisonné dans son esprit qu'aucune magie ne peut percer.

Fait attention Shôren. Tu sais où l'orgueil a entrainé notre frère. Lui aussi pensait qu'il n'était que mortel. Mais si elle est bel et bien l'heritière de notre mère, sa puissance sera violente et personne, pas même toi, ne pourra faire grand chose contre elle. Tu connais les faiblesses de humains. Nous nous en servirons contre eux. Leur impossibilité de s'allier est leur plus grand défaut. Ils se font la guerre, qu'ils soient mortels ou non. Nous sommes les fils d'Isolda. Jamais nous n'avons agit comme ceux qui sont devenu immortels au fils des années. Nous devons nous servir de cela plutôt que d'attaquer de front et tu le sais aussi bien que moi.

De tous les enfants d'Isolda, Samaël avait toujours été le plus prudent. Lui ne bougeait pas quand ils allaient tous courir. Il était sage, non pas le préféré de sa mère comme avait pu l'être Shören ou même de son père mais il ne bougeait pas, préférant lire et découvrir la nature. Il partait parfois pendant de nombreuses heures, dormir avec les loups de sa mère ou recueillir entre ses mains des oiseaux. La nature lui avait apprit la patience. Cette même patience qu'il mettait aujourd'hui au service d'une cause qui lui tenait énormément à coeur.

Son regard se porte sur la voiture de police qui les poursuivait et qui vient de s'envoler. Shôren a toujours maîtrisé les arts du spectacle. Capable de faire de la plus petite scène une véritable oeuvre. Elle a manié ses pouvoirs exactement au moment où il le fallait, ne pouvait faire autre chose que naitre un sourire sur les lèvres de son frère. Sa petite soeur est son ange, celle qu'il protegera envers et contre tous. Et gare à ceux qui se mettrait en travers du chemin de la petite princesse sans véritable nom de famille.

Toujours Shôren. Le même sang coulait dans nos veines et jamais je ne trahirais mon sang. Ordonne et je ferais. Comme nous l'avons toujours fait. Tue tout ceux que tu veux, j'en tuerais d'autre. Détruit tout ce qui te plait, je tiendrais la flamme. Je te le promets. Sur tout ce que je possède encore.

Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
Son of witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jeux d'enfants Ϟ Samaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les enfants du rat cornu
» Bonjour ami papa... jeux pour enfant de quatre ans
» (over) jeux d'enfants @ ZHANE&LUCRECE
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !
» Jeux d'enfants (Loup, Julian, Sam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au plus noir de la nuit :: Le monde :: Ameriques :: Amerique du nord-