AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Signe du destin ϟ William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louise E. Mirnov
« »
avatar
◊ Avatar : Ashley Greene
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016
◊ Localisation : Sous les projecteurs

MessageSujet: Signe du destin ϟ William   Sam 24 Sep - 20:52



Signe du destin

Les étendus vertes. Le doux parfum des fleurs qui se mêle à la rudesse de celui des vaches. Les écuries et les chevaux. La traite des chèvres le matin. Le bon gout du pain chaud... La campagne manque terriblement à Lou. Un manque qui engendre irrémédiablement un mal du pays.
C'est donc un besoin vital pour elle de retrouver ses repères dans une nature qui lutte contre la civilisation humaine de San Francisco. Louise se trouve sur les sentiers de Mount Sutro, oubliant presque qu'elle se trouve non loin de la ville. Habillée d'un short, d'un débardeur et de basket de sport, ses cheveux sont attachés en queue de cheval. Elle fait son footing dans un air de musique qui retentit paisiblement dans ses oreillettes. Se vidant la tête. Le monde dans lequel elle c'est investit lui ressemble si peu, et pourtant. La sorcière se sent à sa place sous les projecteurs et sous les flashs des photographes. Malgré le manque, loin de la ferme familiale elle se sent plus libre que jamais, et c'est ce dont à besoin la jeune femme en ce moment. Etre libre. Vogué où bon lui semble. Etre celle qu'elle veut être.

Elle arrive prêt de sa voiture garée sur un parking à présent complètement désert. Un peu essoufflé, elle retire ses oreillettes avant d'ouvrir la portière arrière afin d'attraper sa bouteille d'eau. Après avoir bue quelques gorgées, elle grimpe et démarre... du moins elle tente de démarrer. La voiture cale aussitôt. Lou grimace en essayant une nouvelle fois de mettre le contact. Rien. Elle cale l'arrière de son crâne contre l'appuie tête, désespéré.
Oh non, pas encore!
Lance t-elle avant de sortir, encore plutôt calme.

Bien déterminée à faire ressortir les leçons de son père, elle ouvre le capot afin d'y jeter un coup d’œil. De toute manière, elle ne peut compter que sur elle ou sur son assurance. Louise est là depuis trop peu de temps, et les seuls amies qu'elle s'est fait son mannequin. De superbes mannequins mais, il faut se le dire, pas très doués avec leurs deux mains.
Penchée sur le mécanisme - au sens propre et littéraire du terme -, elle n'hésite pas a allé fourrer ses mains entres les éléments, se salissant les doigts. Elle souffle, embêtée de se résoudre à s'avouer qu'elle ne pourra rien y faire toute seule. Elle devra, encore une fois, faire appel à un remorqueur - Vivement qu'elle puisse changer de voiture. Louise se redresse, passant le dos de sa main sous son nez en étalant une toute petite trace noir sur sa joue à la peau de pêche. Elle sort son téléphone de sa poche et, alors qu'elle est entrain de taper le numéro, elle entend des pas sur les graviers du parking. Plutôt insouciante au premier abord, Louise sourit.
Ah merci. J'ai finis par croire que j'étais la seul a traîner par... ici...
Dit-elle joyeusement en contournant le capot encore levé pour s'adresser à son visiteur. Toutefois, elle finit sa phrase d'une manière plutôt surprise.

En effet, face à elle se trouve un homme dont la beauté la laisse sans voix et dont le regard la transperce. Elle se mord doucement la lèvre en constatant qu'elle a affaire à un vampire. Même si elle a rarement eu l'occasion d'en côtoyer, son instinct de sorcière lui indique le danger. Inquiète et légèrement apeurée, elle s’efforce quand même de ne rien laissé paraître.
Finalement, je pense que je vais me débrouiller seule.
Dit-elle, soudainement plus assurée, en lui demandant explicitement de partir tout en gardant ses distances.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Illusion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William J. Manners
« »
avatar
◊ Avatar : Ian Somerhalder
◊ Age : Né au 18ème siècle. 25 ans pour toujours
◊ Messages : 16
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Manoir d'une victime devenue amante
◊ Pouvoir : Aucun

MessageSujet: Re: Signe du destin ϟ William   Sam 24 Sep - 22:34



Signe du destin



La lune éclairait les visages des centaines de convives. Le manoir brillait de mille feu pour l'anniversaire d'une princesse et d'un prince, pour l'anniversaire de jumeaux qui étincelaient plus encore que n'importe lequel des convives. Le garçon tenait le bras de sa soeur, la menant jusqu'à l'énorme gâteau que leur avait fait confectionner leurs parents et la jeune femme éclata de rire alors qu'elle portait à ses lèvres une bouchée, bientôt rejointe par son frère. pour peu, dans leurs tenues de fastes, ils se seraient cru à un merveilleux mariage, de celui qu'ils n'auraient jamais le droit de connaitre. Aujourd'hui, les jumeaux fêtaient leur seizième année. Et rien ne semblait pouvoir jamais les séparer.

Ils s'enivrèrent, se rendirent jaloux en aguichant des inconnus pour mieux se retrouver alors que l'alcool assourdissait les sens des trop nombreux invités. Avec la lune pour seule compagne, ils rejoinrent les jardins et c'est au pied d'un fontaine, sous le regard d'un satyre qu'ils s'offrirent leurs lèvres. Mais cette nuit, c'était autre chose qui les attendait. William regardait sa soeur, la mangeait des yeux et se perdait dans les prunelles jumelles des siens. Il l'aimait, plus qu'il ne pourrait jamais aimer personne. Comme si un sortilège lui avait été lancé, comme s'il ne voyait plus les autres femmes. Elizabeth l'avait ensorcelée, elle qu'il croyait si bien sorcière.

Jure moi que tu m'aimeras pour l'éternité, même à travers la mort, même lorsque nos corps ne seront plus que de la nourriture pour la terre. Jure moi qui rien ne nous sépareras, que nous serons ensemble pour plus longtemps que tout ce que nous avons connu.
pour toujours. pour des centaines de millénaires. Même à travers la mort...
Même à travers la vie.


Les yeux de la brune se fermèrent alors que les bras du brun s'entouraient autour d'elle et que ses lèvres venaient trouver leurs jumelles, scellant une promesse secrète. Ils n'avaient pas le droit. Ils n'auraient jamais le droit de vivre cet amour qu'ils se portaient. Mais dans le plus grand secret, William lui offrait les plus beaux des poèmes. Dans le plus grand secret, il se faisait comédien, chanteur, joueur. Il devenait tout ce que sa soeur rêvait pour quelques secondes de plus avec elle. Le si fier Manners était devenue l'esclave d'une femme qui l'était de lui-même. Rien, jamais, ne pourrait les séparer. Voilà ce qu'il jurait alors qu'Elizabeth posait sa tête sur son épaule, alors qu'il respirait son odeur si enivrante à laquelle il ne s’habituerait jamais. Rien. Si ce n'était la mort.


Le vampire se réveilla en sursaut et sa compagnie se tourna sur le côté, un gémissement mécontent s'échappant des lèvres fermées de la blonde. La respiration de l'immortel était sifflante et les brides de son rêve ne parvenait à s'éloigner de son regard. Elizabeth le hantait encore, même plus de cent ans après sa mort. Le souvenir le hanterait toujours, le souvenir était encore bien trop puissant dans son esprit. Il ne parvenait à la faire disparaitre, peut importait le nombre de bras dans lesquels il s'oubliait. Il ne parvenait à la faire mourir pour de bon, comme si son fantôme le hantait où qu'il aille. Il était coupable de sa mort, il était coupable de ce qui lui était arrivé et il continuait encore à porter des œillères. Mais Elizabeth avait souffert. Bien trop souffert. par sa faute et son unique faute.

Incapable de trouver le sommeil, William déposa un baiser sur le front de Victoire avant d'enfiler un jean et le premier haut qui lui passait sous la main. Il avait besoin de sortir, besoin de sentir les effluves de la mer. L'odeur lui rappelait tant la demeure de sa famille depuis longtemps disparue dans les flammes. L'immortel brancha les écouteurs de son téléphone, montant le son jusqu'à en faire exploser ses tympans trop sensibles et sortit de l'appartement, rejoignant rapidement la baie. Il avait besoin de faire quelques chose, d'oublier tout. Les fantômes devaient pour de bon mourir.

Son visage se releva alors qu'il apercevait une silhouette et son intention se focalise. Il n'a pas faim, bien au contraire. Mais tuer peut le détendre, tuer peut changer les choses. Il est un prédateur, un prédateur dangereusement amoureux d'une femme morte depuis si longtemps, tuée par une créature encore plus dangereuse que lui. Il doit attaquer, il doit oublier. Et, alors qu'il arrive si prêt de l'humaine, l'odeur de cette dernière le perfore. Le jasmin puis celle de sa peau. Sa vision est le dernier sens à entrer dans la danse et il s'arrête net, comme frappé en plein coeur. Elle...

Elizabeth...glisse-t-il, de son accent qui se fait immédiatement plus prononcé.


Il se reprends, rapidement. Elle n'est pas là. Ce n'est pas elle. Non, c'est impossible.

Laissez moi regarder ça, vous semblez en une bien mauvaise posture mademoiselle ?


Il veut savoir. Il veut comprendre. Et il n'aura de réponses s'il s'éloigne d'elle. Qui est-t-elle ? Qui est cette si étrange créature ? Que fait-elle ici ? Elizabeth est morte, il a vu son corps déchiré par un animal, il a vu son corps être mit en terre. Elle ne peut être là. Ce n'est pas elle, c'est impossible. Alors comme expliquer cette terrible ressemblance ? Il doit comprendre. Il veut comprendre. William ne peut s'éloigner, attiré comme un aimant. Qui est cette jeune femme ?

Ne vous inquietez pas, je ne mords pas. Je ne pourrais pas vous montrez patte blanche mais je peux vous jurer que mon casier judiciaire est cent pour cent vierge.


Et ce depuis bien plus longtemps qu'un humain lambda.
Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Hate you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise E. Mirnov
« »
avatar
◊ Avatar : Ashley Greene
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016
◊ Localisation : Sous les projecteurs

MessageSujet: Re: Signe du destin ϟ William   Lun 26 Sep - 12:12



Signe du destin

Elizabeth ? Lou hausse un sourcil, intriguée. Le vampire la prend pour une autre femme et, alors qu'elle devrait n'en avoir rien à faire, elle se demande quand même qui peut bien être cette Elizabeth. La sorcière est en effet bien trop curieuse et ça lui porte souvent défaut.
Le vampire finit tout de même par se reprendre en lui proposant de l'aide et en lui demandant son prénom.
Louise...
Se contente t-elle de répondre. Même si tout ceux qui la connaissent la surnomme Lou.

Son casier judiciaire peut bien être vide, combien de mortels s'était-il déjà passé discrètement sous la dent? Pour Louise, les vampires sont tous les même - des animaux sans pitié. Toutefois, elle trouve en celui là une différence qu'elle ne peut véritablement pas expliquer. Attisant encore et toujours sa farouche curiosité.
Alors, sans un mot, elle se recule pour lui laissé la place afin qu'il puisse regarder sous le capot de sa voiture. Lou observe de ses yeux d'azurs l'être étrangement attirant qui se met à l'aider. Pourquoi se comporte t-il si gentiment avec elle? Peut être cherche t-il a la manipuler pour mieux la trahir, pour mieux la tuer. La sorcière fronce les sourcils avant de lancer, d'une voix plutôt hautaine - elle ne va certainement pas tombé dans le panneau... du moins pas si facilement.
Vous ne devriez pas pouvoir faire bien plus que moi... Cette bagnole est foutu de toute manière.

Vieille voiture se traduit par nombreuses visites aux garages. Louise n'est pas encore assez populaire dans la mode pour se tirer un salaire convenable, du moins un salaire assez élevé pour s'acheter une nouvelle voiture. Ça ne serait tardé, elle a déjà de nombreux rendez vous avec des photographes réputés et surtout, elle a su se faire de bons amis. Mais malheureusement, même avec de si bons amis, elle va encore devoir rentrer à pieds...
Louise se rapproche du vampire afin de se pencher sous le capot à coté de lui.
Je crois que c'est l'alternateur.
Dit-elle avant de lui jeter un bref coup d’œil. Il la regarde de son air si... étrange. Elle rajoute alors.
Quoi que vous disiez, je préfère quand même vous conseiller de ne part me mordre. Ça vaudrait mieux pour vous, je ne suis pas comestible.

La sorcière a plus d'un tour dans son sac. Chaque matin, et cela depuis ses 10 ans, elle boit une tisane de verveine. Elle dispose également d'un pendentif un peu spécial que sa mère lui a offert. Même si elle a aujourd'hui un très mauvais lien avec cette dernière, Lou garde quand même son cadeau autour du cou.
Elle détourne son attention de l’inconnue avant de se redresser et d'aller ouvrir la portière avant passager pour récupérer des mouchoirs dans son sac. Elle s'essuie alors les mains en soufflant légèrement. Lou se contient mais, il faut se le dire, elle est un peu angoissée.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Illusion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William J. Manners
« »
avatar
◊ Avatar : Ian Somerhalder
◊ Age : Né au 18ème siècle. 25 ans pour toujours
◊ Messages : 16
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Manoir d'une victime devenue amante
◊ Pouvoir : Aucun

MessageSujet: Re: Signe du destin ϟ William   Sam 8 Oct - 21:31



Signe du destin



William se penche sur le moteur, essayant de ne pas la regarder, de ne pas la dévisager. Cette femme. Qui est-elle ? pourquoi est-elle ici, comme un signe du destin qu'il ne peut comprendre. Il n'a qu'un pauvre nom qui raisonne dans son esprit. Louise. Il roule sous la langue ce prénom aux consonances si françaises. La jeune femme s'approche et son odeur transperce le vampire de part et part. Il lutte, pour ne pas s'éloigner, pour ne pas disparaitre brusquement et pour ne pas sentir l'envie transpercer ses canines. Elle sent exactement comme elle, comme un souvenir du passé bien trop réel. Elle ne peut être un fantôme, elle est bien trop présente. Il sent sa chaleur, il sent son coeur battre et pire que tout, il l'entends respirer, faire circuler le sang dans ses veines. Les doigts du vampire se crispent contre la tôle de la voiture alors qu'il semble perdu dans ses pensées. En vérité, William tente de se contrôler, de ne pas frapper, de ne surtout pas attaquer. Il doit comprendre avant toute chose. Il doit croiser son regard et laisser ses pupilles se dilater pour la forcer à lui dire toutes les vérités cachées en elle.

Le vampire relève brusquement le visage aux derniers mots de la jeune femme. Que... comment peut-elle savoir. Ses traits redeviennent pourtant de marbre en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et il bidouille quelques secondes le moteur avant de relever pour de bon le visage, un sourire satisfait sur les lèvres.
Elle est comme neuve et elle roulera encore un bon moment.

Son regard s'attarde sur la jeune femme qui lui fait face et son coeur loupe un nouveau battement. Elle lui ressemble tellement qu'il est obligé de baisser les yeux. Rien que sa vision lui est douloureuse. William rêve de la prendre contre lui, de respirer d'encore plus prêt son odeur, de sentir son coeur battre contre sa poitrine. Elle n'est pas Elizabeth idiot Que lui hurle sa conscience. Mais il n'en a que faire. Ses plaies meurtries demandent un baume que même un mensonge pourrait lui offrir. Il veut croire qu'il reste des traces de sa soeur sur cette terre.
Même si le sang des sorcières est semble-t-il le meilleur, je me suis nourri et je n'attaque jamais mes proies en pleine lumière. Merci pour vos soupsons mais votre gorge peut rester en toute sécurité. William Manners.

Il lui tend la main, espérant qu'elle va la prendre pour pouvoir sentir le grain de sa peau et sa douceur. pour ressentir un peu plus sa chaleur. Le vampire ne l'a pas quitté des yeux durant tout son discours, se perdant dans les iris d'une couleur si particulière qu'il connait par coeur pour les croiser dans des reflets étranges et dans des brides de souvenirs d'instants volés. Elle n'est pas Elizabeth. Elle est une mortelle et lui un vampire qui devrait lui avoir arraché la gorge depuis longtemps. Ils sont seuls et il a capté son regard. Qu'attend-il pour lire dans les yeux, pour faire jouer son pouvoir ? Il ne peut s'y résoudre, perdu dans les prunelles qui lui font face. Elle n'aurait aucun mal à le tuer si elle était chasseuse et pour la première fois, William a baissé sa garde. Mais là, juste devant lui, se trouve un passé qu'il croyait mort à jamais. Elizabeth...

Crédit ☸ Benedict L. Mills
[/quote]

_________________
Hate you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise E. Mirnov
« »
avatar
◊ Avatar : Ashley Greene
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016
◊ Localisation : Sous les projecteurs

MessageSujet: Re: Signe du destin ϟ William   Jeu 13 Oct - 21:02



Signe du destin

Louise rejoins le vampire alors qu'elle l'entend annoncer fièrement que sa voiture est comme neuve. Surprise, elle le dévisage un instant. Peut être a t-elle sous estimé ses dons de mécaniciennes? Elle n'a après tout pas exercé depuis plusieurs années, alors qu'elle travaillait encore avec son père à la ferme.
Son regard bleuté continue de l'observer tandis qu'il la dévisage d'une manière étrange. Ce regard... ce si beau regard. Ses joues rosies quelque peu alors qu'elle s’aperçoit que cet homme, ce vampire, cet ennemi, lui fait de l'effet. Il est attirant, beaucoup trop. Il n'est qu'un inconnu sorti de nul part. De toute son existence, elle n'avait jamais ressentit ça.

Elle jette un bref coup d’œil à la main qui se tend face à elle. Hésitante, elle commence a approcher ses doigts des siens avant de se raviser. Non, jamais elle ne se liera d'amitié avec un être de son espèce. Elle n'est pas idiote, elle ne se laissera pas dupé par ce coté ténébreux et... incroyablement sexy.
La sorcière le contourne afin d'ouvrir la porte conducteur et de mettre le contact. La voiture démarre au quart de tour, comme neuve. Louise est surprise et quelque peu gênée. Ce vampire vient véritablement de l'aider. Elle se redresse, posant son avant bras sur la portière et le regarde à nouveau. Plantant ses iris profondément bleus dans les siens et, pour la première fois depuis que William est arrivé, ses lèvres s'étirent en un ravissant sourire.
Merci, William.


Quelle idiote elle est. Faiblarde mortelle au cœur trop gros. Un brin de gentillesse et voila que la belle Louise se laisse aller dans sa naïveté. Ce vampire est bien trop étrange et elle bien trop curieuse. Elle souhaite dès à présent en apprendre plus sur lui. Sur sa façon de la traiter, sur sa façon de la regarder.
Je peux t'offrir un café pour te remercier?
Demande t-elle amicalement, jetant de son esprit une bonne fois pour toute l'idée des nombreux risques qu'elle encoure.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Illusion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William J. Manners
« »
avatar
◊ Avatar : Ian Somerhalder
◊ Age : Né au 18ème siècle. 25 ans pour toujours
◊ Messages : 16
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Manoir d'une victime devenue amante
◊ Pouvoir : Aucun

MessageSujet: Re: Signe du destin ϟ William   Lun 24 Oct - 13:03



Signe du destin



Ce regard, ce sourire qu'elle lui offre, William voudrait partir avec, se perdre dans des souvenirs qui font chavirer son coeur. Si seulement. Il doit arrêter de se mentir mais il ne peut y arriver. Elizabeth lui manque, plus qu'il ne voudrait se l'avouer. Jamais il n'a et jamais il n'aimera comme il le faisait. Elle était son tout, son double maléfique, plein de danger et de violences. Mais une créature plus dangereuse encore lui a ôté la vie. Il ne peut passer à autre chose. Si sa soeur était partie d'elle-même lui de lui... Le coeur pourtant si mort du vampire semble battre dans sa poitrine alors qu'il se fait violence pour rester de marbre, garder sur ses lèvres un sourire et ne pas la dévisager comme il ne peut s'empêcher de le faire. Elle n'est pas Elizabeth qu'il se répète en boucle, en vain.

Les mots de la sorcière le font retoucher la terre avec violence alors qu'il était parti loin, dans des souvenirs qu'ils croyaient pourtant si bien enterré. Un café. Une infinité de minutes de plus en sa compagnie. Un sourire étire les lèvres de l'immortel alors qu'il répond par l'affirmation à la proposition de la jeune femme.

Il grimpe à droite, lui laissant la conduite de sa voiture. William sait parfaitement que dans l'habitacle fermé, l'odeur se fera plus forte. Bien trop forte. Il sait qu'il devrait utiliser toutes ses astuces pour ne pas sauter à la gorge de la jeune femme. Mais la vider de son sang serait ridicule. Il veut profiter de sa présence qui lui en rappel une qu'il a perdu bien trop tôt.
Vous êtes nouvelle en ville ? demande-t-il.


Il tente de faire la discussion, d'entendre encore le son si agréable de sa voix. La respiration du vampire s'est arrêtée au moment même où Louise a fermé sa porte. Il ne veut aucun problème, aucune attaque. Elle l'attire, plus que n'importe quelle mortelle avant elle. Comme l'aurait fait Elizabeth s'il avait été immortel alors qu'elle rejoignait encore sa couche.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Hate you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise E. Mirnov
« »
avatar
◊ Avatar : Ashley Greene
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 24/09/2016
◊ Localisation : Sous les projecteurs

MessageSujet: Re: Signe du destin ϟ William   Ven 4 Nov - 17:04



Signe du destin

Louise se glisse à nouveau dans sa voiture alors que le vampire prend place à ses cotés. Si son père était là il ferait un arrêt cardiaque, sans parler de sa mère... elle doit sans doute se retourner dans sa tombe. Bien heureusement, le silence pesant est bien vite brisé par la voix de William alors qu'elle démarre pour sortir du parking.
Oui. Enfin, ça n'fait que quelques semaines que je suis arrivé ici. San Fransisco est une ville formidable, je pensais pas m'y plaire autant...


Évidement, elle ment. Louise a encore du mal à se trouver une place dans ce monde qui n'est pas le sien. Les lumières folles, la foule en délire, les projecteurs... elle a vécu toute sa vie loin de tout ce tumulte, dans le calme et l'environnement paisible de la campagne. C'est ce que sa mère avait toujours souhaité et, le jour où elle a disparu, tout a changé.
Perdu dans sa mélancolie, elle y est sortit par le tintement des toutes petites clochettes accrochés à son rétroviseur intérieur, décoré par... par des fleurs de verveines?! Louise attrape l'objet avant de le glisser dans sa portière. Elle sourit, amusé. Il manquerait plus que cette chose nuise au danger qui se trouve dans sa voiture.
Et toi? Je suppose que ça fait longtemps que tu vis ici.
Demande t-elle alors pour nourrir la conversation.

Les deux inconnus ne tardent pas a arriver prêt du bar de la baie. Louise se gare en contrebas avant d'attraper son sac et de sortir. Elle n'est jamais venu ici, ne buvant pas de café seule, alors elle espère que l'établissement est potable... Elle se mord la lèvre en esperant. Pourquoi espère t-elle d'abord? Ce n'est pas un rancard! Si ce bar est délabré et le café dégueulasse, tant pis. Lui et elle ne se reverront sans aucun doute jamais de toute manière.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Illusion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William J. Manners
« »
avatar
◊ Avatar : Ian Somerhalder
◊ Age : Né au 18ème siècle. 25 ans pour toujours
◊ Messages : 16
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Manoir d'une victime devenue amante
◊ Pouvoir : Aucun

MessageSujet: Re: Signe du destin ϟ William   Sam 12 Nov - 0:25



Signe du destin



Le regard de William se porte sur l'horizon alors qu'il essaye de concentrer toute son énergie à ne pas respirer, à ne pas la regarder réellement. Il meurt d'envie de se nourrir à cette gorge déployée, porteuse d'un liquide si puissant qu'il lui fera tourner la tête. Ses yeux détaillent la voiture, pour se sortir ses idées sanglantes de la tête et s'arrêtent sur des clochettes à l'odeur terriblement désagréable. Voilà qui peut lui permettre de se concentrer. Se focaliser sur la verveine et rien d'autre. C'est une sorcière qui connait ce qu'elle est et qui, par conséquent, doit haïr les vampires de tout son coeur. Alors pourquoi par tous les dieux est-il encore là ?
pas si longtemps. Je suis arrivé l'année dernière si mes souvenirs sont exacts. réponds le vampire avant de descendre de la voiture.


Il ne connait pas le pub où elle l'a mené et il se contre fiche bien du lieu. Il veut juste quelques minutes supplémentaires en compagnie de celle qui n'est pas Elizabeth. Il doit se le répéter encore et encore alors qu'il croise son regard. Les mêmes traits, le même air dans le regard, tout est là, comme s'il s'était brusquement réveillé d'un cauchemar, sa soeur à ses côtés. Mais les décors et les tenues ne trompent pas, de même que la soif qui lui déchire la gorge. Il se trouve trop d'années plus tard et le corps d'Elizabeth est depuis longtemps devenu poussière.

La sorcière et le vampire entre avant de rejoindre une table dans le fond de la salle. Le serveur se fait attendre malgré la non population errant dans le pub et William en profite pour demander, un sourire aux lèvres :
Et qu'est ce qui peut pousser une aussi belle jeune fille à venir vivre ici ? San Francisco est une ville dangereuse et je n'y connais pas le moindre coven. Les sorcières hors de leurs nids se font rares.


Ses paroles peuvent apeurer, il est vrai. Mais la chaleur dans les yeux de William et le sourire qui illumine son visage enlève toute la dangerosité de ses paroles. Il est là, véritable animal de compagnie prêt à lever la patte si cette femme qu'il ne connait pas le demande. Il l'aurait fait pour sa soeur à laquelle il n'a pu dire au revoir. Et Louise est sa chance de le faire pour de bon.
Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Hate you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Signe du destin ϟ William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Projet BD GiF: Le Destin de Tarkel Prime
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» Campagne Mondiale! "la couronne du destin" [été 20
» [2300] Le signe particulier de Romarik

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au plus noir de la nuit :: San Francisco :: La baie-