AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La valse entre la mort et la vie ϟ Angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cadavrius Lecorpus
« »
avatar
◊ Avatar : Daniel Gillies
◊ Messages : 19
◊ Ici depuis : 13/09/2016
◊ Localisation : Dans les quartiers huppés ou à l’hôpital
◊ Pouvoir : Illusion douloureuse

MessageSujet: La valse entre la mort et la vie ϟ Angel   Sam 24 Sep - 13:03



La valse entre la mort et la vie

Le soleil se couche dans le vaste horizon de San Fransisco. Ses rayons dorées ont laissé place aux argentés de la lune. L'ombre de la nuit domine en effet les ruelles tandis que les lumières des lampadaires s'éveillent. Certains quartiers se vident et d'autres se remplissent... le surnaturel s'apprête à faire son entrée dans le monde des mortels.
Cette nuit là, l'Ancien ne travail pas et marche d'un pas serein. L'ombre est son univers, son quotidien. Son grand âge ne lui permet en effet plus de sortir en plein jour. Il s'y est fait depuis le temps, mais il ne peut pas se cacher que la chaleur lui manque. Cadavrius n'est pas - ou du moins n'est plus - le vampire qui souhaite oublier son humanité, qui souhaite oublier ses sentiments d'autrefois pourtant si agréable. Cette humanité, ces sentiments, sont profondément ancré en lui. Il le sait, il le sent.

Cadavrius entre après quelques minutes de marche dans la maison de retraite. L'heure des visites est bientôt terminé mais il sait qu'il n'en a pas pour longtemps. Depuis son arrivée en ville, il vient une à deux fois par semaines - du moins officiellement car, la nuit, il la passe souvent assis sur un fauteuil à la regarder. Elle. Celle qu'il a tant aimé. Celle qui lui a redonné le goût en la vie, en l'humanité. Elle. Celle qu'il a abandonné mais qu'il n'a pas su oublié. Celle qu'il a sauvé d'une vie miséricordieuse et a laquelle il a offert une vie normale, une vie heureuse et mortelle.
Là voila, étendu sur son lit, endormi. Elle respire à l'aide de tuyaux et dispose de plusieurs perfusions. Oui, cet amour là est ancien, il a été dissimulé dans le temps. Elle a vieillit tandis que lui est resté figé. A présent, il souffre de la voir ainsi, il souffre de la voir si prêt de la mort... Prête à le quitter, pour de bon.

Cadavrius reste là, assis, à contempler la face sereine de son visage. L'heure de fin des visites approchent et après qu'il ne se soit penché sur elle pour embrasser son front, il se lève en prenant la direction de la porte. Sa main se tend vers la poignet mais subitement, une voix faible s'élève dans l'air.
C'est... c'est toi?

Cadavrius se fige, hésitant à continuer son chemin. Il ne lui a jamais parlé, du moins pas depuis très longtemps. Mais il ne peut s'en aller ainsi, alors il se retourne, posant ses yeux sombres et pourtant si doux sur elle.
Oui. C'est bien toi... Cadavrius.
Bonsoir Héléna.
Dit-il en s'approchant de nouveau. Il s'assoit à ses cotés, sur le fauteuil, prenant dans ses mains les doigts fins de celle qu'il a si longtemps aimé.
Je savais que tu n'étais pas loin... mon bel ange gardien.
Je n'ai rien d'un ange.
Oh c'est certain. Toi et moi, nous avons fait bien plus que les quatre-cent coups..
Lance t-elle en ricanant doucement, faisant s'étirer les lèvres du vampires en un sourire sincère. Ce genre de souvenir font du bien lorsqu'ils traversent l'esprit.
C'est bien vrai.

Les doigts de Cadavrius caressent avec douceur ceux de la vieille femme. Son regard se baisse, l'air plus grave, presque triste.
Héléna je suis dé...
Non. Ne t'excuse pas. Je comprend... tout ce que tu as fait, tu l'as fait pour moi. Et je t'en remercie Cadavrius. Grace à toi j'ai eu un merveilleux époux et de splendides enfants. Regarde, regarde comme ils sont beaux.
Les yeux sombres du vampire vont alors se poser sur les cadres photos sur la table de chevet. Bien que ça lui fasse du mal que ça soit sans lui, il sourit en la voyant si joyeuse sur ces images. Il répond après avoir reporter son attention sur elle.
Tout comme leur mère.
Je vois que tu n'a pas changé, toujours aussi charmeur...
Dit Héléna avant de se mettre à tousser gravement.

Cadavrius serre les dents, passant une main fraîche derrière sa nuque pour la redresser un peu. Il ne montre rien, mais la voir ainsi est plus difficile que ce qu'il n'y parait.
Cadavrius s'il te plait, avant que je ne meurs fait moi une promesse. Veille sur le monde comme tu as veillé sur moi... Je t'en prie. Il a besoin de toi.
Ajoute t-elle d'une voix faible après avoir reprit son souffle.

L'Ancien reste un instant muet, les yeux figés dans ce regard terne et implorant. Le monde n'a pas besoin de lui, il n'a pas besoin des vampires tout simplement. Mais ils sont là, bien ancrés et dissimulés entre les mortels. Représentant la faux de la mort elle même. Parfois sans pitié. Cadavrius ne le supporte pas, il ne le supporte plus. Il a fait partit de ces vampires et il le regrette, amèrement. D'après lui, il ne mérite guère de vivre encore et pourtant... voila si longtemps qu'il vit. Alors il se dit : autant vivre en faisant ce qu'on croit être juste, que mourir lâchement en laissant ce monde dans cet état.
Je te le promet. Mais tu est encore bien loin de mourir. Jusque là aide moi, tu veux bien?
Evidemment que je t'aiderai, autant que je le peux. Mais en échange, tiens ta toute dernière promesse.
Une dernière danse...
Tu ne l'a pas oublié.
Je n'oublie jamais, Héléna, et je tiens toujours mes promesses... tu aura ta dernière danse, je te le promet une seconde fois.

Il porte les doigts d'Héléna jusqu'à ses lèvres avant de les embrasser et de les déposer délicatement sur le lit sans toutefois lâcher sa main. Son regard sombre se porte soudainement sur la porte. Un parfum qui ne lui est pas inconnue s'intensifie : une louve. Il fronce légèrement les sourcils. Cadavrius n'aime pas se dévoiler, et il n'aime pas non plus les ennuis. Lui, il est là en bon passifiste... mais personne ne le sait. Il regarde la vieille dame et lui sourit, rassurant.
Héléna je dois y aller.
Non. Je t'en prie reste. Reste encore un peu.
Héléna...

Mais il est trop tard, la porte s'ouvre.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Immortal


Dernière édition par Cadavrius Lecorpus le Mar 27 Sep - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel D. Spark
« Gardienne »
avatar
◊ Avatar : Margot Robbie
◊ Age : presque cent ans, 30 d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 11/09/2016

MessageSujet: Re: La valse entre la mort et la vie ϟ Angel   Lun 26 Sep - 22:26



La valse entre la mort et la vie



La magie devenait de plus en plus faible. Ce n'était pas une légende, c'était un fait. Un fait qui touchait plus particulièrement les loups. Combien d'enfants étaient nés ses dernières centaines d'années sans ce gène lupin qui les rendaient si puissants, grandissant trop lentement avant de dépérir là où les loups garous vivaient bien plus longtemps que les mortels. Combien de familles avaient été détruites par cette magie qui disparaissait. Car les enfants mortels devaient être abandonné à l'instant même où l'absence du loup était découverte. C'était le cas pour tous. Et ils mourraient dans l'oubli de leur famille. Mais Angel n'avait jamais pu se résoudre à voir sa jumelle disparaitre dans le néant. Et aujourd'hui, alors qu'elle était toujours aussi belle, dans la fleur d'un âge parfait, Hélèna était aux portes de la mort, prête à offrir son dernier souffle aux dieux. La louve ne pouvait se résoudre à laisser partir sa soeur sans un au revoir, sans un ultime adieu. Elle sentait au plus profond de son coeur que la seconde moitié de son âme disparaissait petit à petit.

Il règne dans la maison de retraite une odeur de mort et de cadavre qui n'échappe pas à l'odorat sensible d'Angel. Ce n'est l'odeur habituelle et elle sent de plus en plus que l'origine de ce fumet désagréable est dans la chambre de sa soeur. Un vampire. Il y a un vampire aux côtés d'Héléna. La panique s'empare de la jeune femme alors qu'elle bondit, sans prêter attention aux aides soignantes qui lui ordonnent de ralentir. Il y a ici des personnes âgées sensibles. Mais ne savent donc t-ils pas que les loups protègent les humains depuis si longtemps ? par instant, Angel rêve de leur ouvrir les yeux mais les lois surnaturelles l'interdisent. Et pour une fois, toutes les créatures de la sorcière écoutent.

Elle ouvre avec violence la porte, tous crocs dehors, prête à mordre le vampire qui doit surement s’abreuver sur sa soeur. Son beau visage est loin de celui qu'elle arbore habituellement, ses dents bien trop longues et ses prunelles vibrantes. Mais le vampire, s'il est bien là, ne semble avoir aucune intention belliqueuse.

Qu'est ce que tu fous là saloperie de sangsue ? Incapable de chasser pour venir se nourrir sur des personnes trop faibles pour te résister ? La voix de la louve vibre d'une rage mal contenue.


Si normalement Angel est capable de contrôler les pulsions lupines en elle, devant un vampire elle perd rapidement le calme qu'elle a mit si longtemps à posséder. Vu l'odeur, l'immortel est loin d'être jeune. Le cadavre pu, beaucoup trop pour un nouveau né. D'un rapide coup d'oeil, elle cherche une marque de crocs sur le corps de sa soeur mais cette dernière se contente de lever les yeux au ciel. Malgré son âge avancé, Héléna a sut garder la jeunesse en elle. Et elle le fait remarquer en répondant à sa soeur, d'une voix éraillée qui fait trembler le coeur de la louve.

Angel... Sincèrement ? La haine que tu portes aux vampires est infondée. Cadavrius est un ami, il ne me fera jamais le moindre mal.


Il ne se serait pas agit de sa soeur, Angel lui aurait clot le bec en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Mais le corps d'Héléna est faible, bardé de fils qui la maintiennent en vie et la louve refuse qu'elles partent fachées. par après toutes ses années loin l'une de l'autre. Elle a peiné à la retrouver. Ce n'est pas pour la perdre, qu'importe si pour elle il lui faut ranger les crocs devant un vampire.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Savior of your mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cadavrius Lecorpus
« »
avatar
◊ Avatar : Daniel Gillies
◊ Messages : 19
◊ Ici depuis : 13/09/2016
◊ Localisation : Dans les quartiers huppés ou à l’hôpital
◊ Pouvoir : Illusion douloureuse

MessageSujet: Re: La valse entre la mort et la vie ϟ Angel   Mar 27 Sep - 19:10



La valse entre la mort et la vie

La porte claque en un son sourd qui fait grimacer légèrement le vampire. Le parfum si particulier des lycanthropes envahi alors ses sens. Depuis le temps, Cadavrius c'est fait à cette odeur plus ou moins désagréable. Mais il sait toutefois que, lorsqu'elle parvient jusqu'à ses narines, ça n'annonce que des problèmes.
Ses doigts frôlent la peau tachée de la vieille femme en lâchant sa main, tandis qu'il se redresse sur le fauteuil. Ses yeux sombres se lèvent alors sur la louve dont les crocs jaillissent d'entre ses lèvres comme des poignards aiguisés et capable de le déchiqueter. L'Ancien ne bronche pourtant pas, impassible. Si seulement la jeune femme savait que, malgré son âge plutôt avancé pour une louve, elle serait incapable de l'approcher à moins d'un mètre.

Puis Héléna prend sa défense. De son point de vue, malheureusement, il comprend l'avis de la lycanthrope. Les vampires et les loups ont naturellement été créer pour se combattre, pour se détester. Mais Cadavrius est un homme ambitieux, il aime par dessus tout aller contre nature.
Aux mots de sa sœur Angel se calme, laissant son visage s'apaiser sur des traits plus féminin qu'animal. A ce moment là, si le cœur de Cadavrius palpitait encore, il aurait fait un bon. Voila longtemps qu'il n'avait pas prêté attention à la sœur jumelle de son aimée et, par tout les dieux, il ne se souvenait plus qu'elle était à ce point son portrait craché.
Ravie de vous rencontrer enfin, Angel.
Lance t-il en essayant de paraître le plus sympathique possible.

Malheureusement, l'Ancien est un vampire froid, souvent démunie de sentiment visible. Lui donnant l'air un peu sombre et coincé.
Je m'appel Cadavrius et, je vous rassure, je ne suis pas ici pour faire du mal à votre sœur.

L'Ancien se lève de son fauteuil. Il est plutôt grand et dispose d'un corps élancé, assez fin. Naturellement, sa prestance est loin d'être celle d'un nouveau né. Une aura dangereuse émane en effet de lui.
Son attention se déporte sur le couloir, derrière la louve. Il voit quelques mortels passer et leur jeter un bref regard. Ils sont tous inconscients et bien trop curieux. Si Cadavrius avait été dangereux, ce regard serait le dernier de leur vie si fragile.
Fermez cette porte, je vous prie. Vous comme moi savons qu'il n'est pas bon de parler de nos... problèmes, devant ceux qui se trouvent ici.
Demande t-il poliment en observant avec attention la jeune louve. Il se met à sourire et, contre toute attente, ce sourire parait tout à fait amical. Il tourne la tête vers Héléna.
Je ne me souvenais plus que vous étiez à ce point identique. J'ai l'impression de te voir lorsque tu...
... Étais jeune. Tu peux le dire Cadavrius. Aujourd'hui, je n'ai plus la gène d'avoir vieilli. J'ai eu une vie bien remplie... et puis, je suis toujours bieennn plus jeune que toi.
C'est certain.

Son regard se reporte à nouveau sur Angel. Les yeux de la louve le transperce de toute part et, loin d'être intimidé, il les soutient d'une manière ténébreuse et provocante. Comportement qui fait aussitôt réagir la vieille dame.
Faites un effort tout les deux, s'il vous plait. Je suis sur que vous pouvez passer outre vos différence et bien vous entendre.
Mais je suis disposé à faire un effort, Héléna.

Cadavrius s'avance de quelques pas vers la louve, fixant ses yeux clairs afin d'anticiper une éventuelle attaque. Puis, une fois fait, il tend gentiment le bras dans sa direction afin de lui faire une poignée de main. Il ne sait pas si elle acceptera mais, tout comme elle, il semble bien déterminé à faire plaisir à Héléna.
Et vous ?


Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Immortal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel D. Spark
« Gardienne »
avatar
◊ Avatar : Margot Robbie
◊ Age : presque cent ans, 30 d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 11/09/2016

MessageSujet: Re: La valse entre la mort et la vie ϟ Angel   Sam 3 Déc - 19:53



La valse entre la mort et la vie



Les mots du vampire ne font s'attendrir les traits de la louve. Si elle a rangé ses crocs, elle n'en demeure pas moins sur la défensive. Il bouge et elle le fait également, en garde malgré les mots de sa soeur. Héléna est une bâtarde, sans les gènes lupins des siens dans les veines. Elle peut être séduite, elle peut être corrompue, entrainée par la morsure qui est si agréable aux mortels. Mais Angel n'est pas comme sa jumelle et rien que l'odeur du vampire fait se dresser les poils de ses bras.

Elle ferme la porte, non pas pour obéir mais pour préserver le secret, seule chose capable de faire s'allier les immortels. Elle ne quitte des yeux sa soeur et le vampire, surprise de voir l'une finir la phrase de l'autre, surprise de la complicité qui semble regner entre eux. pourquoi Héléna ne lui a jamais rien dit ? La question trouve sa réponse avant même qu'elle ne soit réelle. Les deux soeurs ne se sont retrouvées que très récemment et elles n'ont jamais été aussi proches que de véritables jumelles. S'il a toujours manqué quelque chose dans la vie d'Angel avant d'apprendre la vérité sur sa famille, elle a pourtant continué à vivre comme si de rien n'était.

La louve écoute mais, alors que les mots de sa soeur parviennent à ses oreilles, elle fait un pas en arrière, grondant. Héléna n'a aucune idée de ce qu'on fait les vampires, de ce qu'ils sont réellement. Des monstres, sans âmes, sans coeurs, incapables d'éprouver de la compassion pour les êtres vivants qu'ils jalousent secrètement. Si sa soeur savait la vérité, elle ne réagirait pas de la même sorte. Car c'est les vampires qui les ont attaqué, qui ont fait mourir une héritière du pouvoir d'Isolda, arrivant presque à faire mourir tout espoir.

Elle refuse de serrer la main devant elle et crache, la voix emplie de dédain :
C'est hors de questions. pas après tout ce que vous avez fait aux miens. Tu ne peux pas comprendre Héléna. Tu étais déjà chez les humains quand ils ont tué nos parents, notre famille et notre Alpha.


La haine brule dans les yeux d'Angel mais elle contient les frémissements de sa peau, pour éviter la moindre transformation. De toute manière, vu l'odeur du vampire, elle n'aurait aucune chance.

Je veux bien supporter sa vue pour toi Héléna. Mais ne me demande pas de pactiser avec ça.


Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Savior of your mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cadavrius Lecorpus
« »
avatar
◊ Avatar : Daniel Gillies
◊ Messages : 19
◊ Ici depuis : 13/09/2016
◊ Localisation : Dans les quartiers huppés ou à l’hôpital
◊ Pouvoir : Illusion douloureuse

MessageSujet: Re: La valse entre la mort et la vie ϟ Angel   Sam 3 Déc - 21:33



La valse entre la mort et la vie

Cadavrius hausse un sourcil aux premiers mots de la louve. Agréablement surpris. Une sauvagerie déroutante se dégage d'elle, et lui seul sait qu'il aime les femmes de caractères ; qu'elle soit de son espèce ou non.
Toutefois, il se crispe lorsqu'elle s'adresse à Héléna avec des paroles qu'il sait blessante. Le bras du vampire se repositionne donc contre son corps tandis qu'il entends le pouls de la vieille dame accélérer, et son sang pulser avec violence dans ses veines.
Ce n'est rien, Helena. Je comprend. Lance t-il en tentant de calmer le volcan qui se réveille. Un échec.
Peut être que toi tu comprend mais elle, elle ne comprend rien! Crache à son tour la mortelle.
Helena... Réplique Cadavrius en se retournant, inquiet en voyant ses yeux se remplir de larmes.
Non Cadavrius, non. Tu m'a bien assez protégé comme ça. Elle lui lance un regard déchirant avant de poser ses yeux sur sa sœur. Une flamme de courage et de sincérité y luis désormais. J'ai souffert durant toute mon enfance d'être différente de vous, d'être différente de toi. J'ai pleuré des centaines de fois dans mon coin alors qu'on me le reprochait. J'ai même imaginé mettre fin à mes jours pour que tout s'arrête, pour ne plus avoir a subir vos regards amplis de honte et vos sourires moqueurs. Puis Cadavrius est apparu et, avec sa différence, il a accepté la mienne. Il m'a sauvé de ton monde Angel et... La voix de la vieille dame se brise alors que sa gorge se serre et son cœur se noue.
Helena, ne te fais pas plus de mal. Je t'en prie. Cadavrius s'approche de quelques pas mais est stoppé nette par la suite de ses paroles.
... et il a même finit par me sauver du sien en refusant de me transformer. Et tu sais pourquoi Angel, hein? Parce qu'il t'a fait passé avant lui! Grogne t-elle, la voix soudainement plus forte. Elle se calme avant de reposer étrangement ses yeux sur le vampire qui la fixe ; un amour sincère s'y lit tandis que le visage de l'immortel reste impassible, alors que son cœur, lui, se brise. Elle reprend, d'une voix douce et mélancolique.
Je me souviens parfaitement de ce qu'il m'a dit ; je peux t'offrir l'immortalité mais je ne peux pas t'offrir de famille. Je t'ai arraché égoïstement aux tiens pendants plusieurs années, et je refuse de le faire pour l'éternité. Car oui, Helena, malgré ta différence, tu fais partie de leur famille...
... et je ne pourrais jamais en faire partie. Finis t-il en répétant les mots qu'il lui avait en effet prononcé. Un petit sourire se glisse sur les lèvres d'Héléna puis elle regarde sa sœur de nouveau.
Tu a toujours jugé trop vite Angel, et je refuse que tu manque de respect à celui qui m'a offert une seconde vie, avec toi. Il n'a rien a voir avec ceux qui ont tué notre famille. Que tu le crois ou non, il est différent.


Cadavrius souffle doucement. Différent, peut être, mais il n'en est pas moins cruel. Il a les mains tachés de sang, Héléna le sait. Mais elle sait aussi que tout le monde a le droit a une seconde chance, a le droit a une rédemption. C'est elle qui a fait naître ce désir en lui. C'est sa différence, son naturel et son amour. Elle l'a changé au plus profond de son être, personne ne peut et ne pourra imaginer à quel point. Angel compris. Ses yeux sombres se fixent sur cette dernière alors qu'ils sont illuminés d'une lueur inconnue ; comme une gouttelette de bonté concentré dans un océan d'horreur. Un infime espoir qui s'impose dans l'ombre.

Je ne pourrai jamais changé ce que je suis, ni ce que les miens on fait. Mais, peut être, pourrais-je un jour vous faire changé d'avis à mon sujet.


Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Immortal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel D. Spark
« Gardienne »
avatar
◊ Avatar : Margot Robbie
◊ Age : presque cent ans, 30 d'apparence
◊ Messages : 6
◊ Ici depuis : 11/09/2016

MessageSujet: Re: La valse entre la mort et la vie ϟ Angel   Sam 3 Déc - 21:51



La valse entre la mort et la vie



Le visage d'Angel se glace aux paroles de sa soeur. Elle sent la souffrance dans la coeur d'Héléna et pourtant, aucune chaleur n'émane plus de la louve. Sa peau s'hérisse alors qu'elle comprends ce qu'il s'est passé, alors que ses poings se serrent au fur et à mesure que sa jumelle parle. Les mots se heurtent à un mur de glace et les yeux bleus de la louve se mettent à briller d'une fureur qu'elle ne parvient à calmer. Elle sent l'animal en elle s'agiter, refusant de se tapir comme le faisait celui de ses frères de meute. Sa famille, les bêtas qu'ils sont, ont toujours été bien plus violents que les autres, refusant de se cacher, refusant d'attendre. Ils étaient en première ligne quand les vampires ont retourné leurs vestes, Angel a leur côté jusqu'à ce que sa mère lui hurle de partir. Ils étaient des protecteurs pour l'Alpha et la haine des sangsues était ancrée dans leur patrimoine génétique.
Tu prouves une fois de plus que tu n'étais pas de notre. L'absence de loup en toi... Heureusement. Heureusement que notre Déesse l'a empêché. Cracha-t-elle, semblant indifférente à la douleur qu'elle lit dans les yeux qui lui font face. Tu es tombée amoureuse d'un vampire. Il aurait du te transformer. De toute manière, tu ne fais pas parti de notre famille. Nous protégeons, nous ne copulons pas avec des cadavres.


La colère gronde dans les yeux de la louve alors que son visage est déformée par la fureur. Elle n'adresse pas un regard au vampire, son fiel tout entier consacré à sa soeur. Héléna les a trahit en leur préférant un monstre.
Je... Je croyais que malgré l'absence de magie en toi, tu étais comme nous. Tu avais un peu de loup en toi. Mais non... Je juge peut-être vite mais tu manques cruellement de discernement. Les vampires ne sont que des menteurs et des tueurs. Ils plantent des couteaux dans le dos après avoir gagné ta confiance. Et celui là n'y fera pas exception. T'es-tu déjà demandé comment il pouvait vivre depuis tant d'année où es-tu aveugle à ce point Héléna ?


La louve bruissait de rage. Elle se tue, quelques secondes, reprenant son souffle, calmant les larmes qui emplissaient ses yeux et les tremblements de ses mains. Comment pouvait-elle leur faire ça ?
Tu te souviens ? la meute avant le reste. Tu n'étais peut-être pas une louve mais c'est ton prénom que gémissait maman alors qu'elle mourrait, la gorge brisée par les mains d'un vampire.





Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Savior of your mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cadavrius Lecorpus
« »
avatar
◊ Avatar : Daniel Gillies
◊ Messages : 19
◊ Ici depuis : 13/09/2016
◊ Localisation : Dans les quartiers huppés ou à l’hôpital
◊ Pouvoir : Illusion douloureuse

MessageSujet: Re: La valse entre la mort et la vie ϟ Angel   Sam 3 Déc - 22:40



La valse entre la mort et la vie

Les mots incontrôlés de la louve sont munies d'une cruauté sans égale et, pour la première fois depuis bien longtemps, Cadavrius sent une douleur puissante lui déchirer la poitrine. Une douleur qui le fait sortir de ses gonds, une douleur qui lui fait perdre toute contenance, toute réflexion. Un grognement sourd sort d'entre ses lèvres alors qu'il fait un pas dans la direction de la louve, menaçant, mais son élan est subitement stoppé par le silence. Plus de bip, plus de battement. Il se retourne brutalement vers Helena alors que son masque tombe. Plus de froideur, ni d'impassibilité. Juste l'horreur et l'angoisse. Juste un homme munie d'un cœur, regardant un être qu'il aime disparaître devant ses yeux.
Cadavrius... Murmure la vieille dame dans un dernier soupire, avec une voix presque inaudible, même pour lui.
Non... Souffle t-il mais sa gorge se serre si fort que rien ne semble pouvoir y sortir.


Il se retrouve prêt d'elle en un rien de temps, arrachant les câbles des machines pour qu'elles ne sonnent pas et n'avertissent ainsi pas les infirmières qui, selon lui, ne pourront strictement rien faire.
Helena... Helena tient bon. Lance t-il en sachant pertinemment qu'elle ne l'entend plus, qu'elle ne le voit plus. Elle garde les yeux ouverts mais ces derniers sont démunies de flamme, ils sont vides. Atrocement vides.


Cadavrius essaye d'utiliser toute les méthodes humaines pour la réanimer. Dose d'adrénaline, massage cardiaque... rien ne marche. Il la sent partir et, cette fois ci, il ne pourra la rattraper... à moins que.
Ne m'y oblige pas... Souffle t-il, le visage déchiré par la douleur alors qu'il tente encore de la réanimer.


Puis il grogne, se résignant à faire ce qu'il s'était interdit. Il ne peut pas la laissé mourir, pas maintenant, pas dans ces conditions. Il est prit de remords. Tout est de sa faute, il n'aurait jamais dû venir. Il aurait dû être plus fort, il aurait dû lutter d'avantage contre son envie irrésistible de la voir, de lui parler.
D'un geste vif il déchire la peau de son poignet avant de le porter aux lèvres d'Héléna. En se faisant, une larme s'échappe de ses yeux bien trop secs depuis des siècles et, fort heureusement, le cœur de la vieille dame se remet à battre en un rien de temps
.
Ses mains tremblent légèrement alors qu'il rebranche les machines et que les bips reprennent leur chantonnement. Son visage s’accapare à nouveau ce masque froid mais, cette fois ci, le danger et la menace s'y lisent. Jamais, oh grand jamais, il ne laissera qui que ce soit faire souffrir celle qui a réussi l'exploit de faire battre de nouveau son cœur.
Ses yeux se posent sur Angel alors qu'il se relève, imposant sa prestance de prince aux yeux de la louve. Si il était encore celui d'autrefois, la jeune femme n'aurait pas fait long feu, même en présence proche de mortels. Toutefois il n'est plus le même, et elle reste la sœur d'Héléna.
Sort d'ici! Ordonne t-il, la voix plutôt posée mais, alors qu'elle semble vouloir répliquer.Dégage! Grogne t-il, plus sévèrement encore.


Même si il se contient, son visage se déforme un peu pour laissé apparaître ses canines. Il la chasse car, pour lui, elle n'a tout bonnement plus rien à faire ici.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Immortal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La valse entre la mort et la vie ϟ Angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [semper2011] les blood angels d'ALARIK
» [Ouvrage] Non-vie, non-mort : des racines, des avenirs ?
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» Chevalier de la mort
» Chevaliers de la Mort et Cataclysm ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au plus noir de la nuit :: San Francisco :: Maison de retraite-