AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You're mine Ϟ William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Élisabeth N. Báthory
« »
avatar
◊ Avatar : Nina Dobrev
◊ Age : 456 ans et 26 ans d'apparences
◊ Messages : 15
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Dans l'ombre et dans le sang
◊ Pouvoir : Attirance

MessageSujet: You're mine Ϟ William   Mar 13 Sep - 16:39



You're mine

Une mannequin... quelle idée stupide William a eu là. La comtesse lui avait pourtant apprit à faire plus attention, a s’insérer discrètement dans la peau d'un autre, du temps où ils étaient encore ensemble. Puis ils s'étaient séparé, du moins le jeune vampire l'avait fuit en apprenant les circonstances de la mort de sa sœur et Elizabeth l'avait traqué. Elle voulait s'expliquer, elle voulait tout lui dévoiler. Mais elle a vite perdu sa trace, voila déjà de nombreuses années. Cette erreur là met toutefois fin à la chasse interminable faisant tant souffrir la belle. Pourquoi ne s'est il jamais retourné pour se venger? Avait il peur de la vérité? Ou peut être a t-il toujours espéré qu'elle le retrouve.

Toc toc toc. Elizabeth avait conscience que William se trouvait en ville en s'installant à San Fransisco, mais où? Elle n'avait guère eu le temps de chercher elle même que le vieux croûton, Alexander, s'était hâté pour le lui apprendre. Oh il a dû jubiler en voyant la tête déconfite de la vampire - elle se fout bien qu'il soit en couple, cela ne veut strictement rien dire, elle est juste frustré de ne pas lui avoir mit la main dessus avant. Avait elle eu peur, elle aussi? Peur d'entendre à vive voix les ressentis de celui qu'elle aime. Peur de voir dans les yeux de William le dégoût envers elle.
La porte s'ouvre tandis qu'elle s'était perdu dans ses pensées. Aussitôt, elle reprend le contrôle de ses esprits et sourit à la splendide mannequin, avec qui elle a parlé au téléphone il y a quelques jours.

Ravie de te rencontrer, Victoire.


Comme la plus machiavélique des méchantes disney, la comtesse a un plan. Détenant les moyens et une sacrée réputation en ville, elle a volontairement organisé un défilé de grand couturier dans sa boite de nuit avec le prétexte de faire de la pub, et pour le Bloody Sky et pour les artistes. Elle a ensuite convaincu ces derniers de la laissé faire un premier entretient avec des mannequins, afin de leur choisir la gamme des plus belles femmes de la ville. Victoire A. Alaric en fait justement partit, et elle confirme la rumeur en voyant ce visage radieux apparaître devant ses yeux. Elizabeth la jalouserait presque, même si sa véritable jalousie concerne William.

La vampire s'est donc fait invité à entrer. Marchant d'un pas assuré, elle observe les lieux spacieux en souriant.

Je te remercie de me recevoir. Les couturiers vont être ravie en voyant ton nom apparaître en tête de liste. Ce défilé va être un régal...
Lance t-elle en enlevant sa veste noire, sans faire de jeu de mot.

L'air sympathique, les deux jeunes femmes se lancent donc dans une conversation concernant un sujet que toutes deux connaissent que trop bien : la mode. Elizabeth aurait pu apprécier la jeune mannequin... dans une autre vie. Car elle ne peut s'empêcher de sentir l'odeur de William voguer dans cet appartement. Elle ne peut s'empêcher de voir les photos de couple posés sur les meubles. Elle ne peut s'empêcher d'imaginer les lèvres pulpeuses de Victoire se coller sur les siennes. C'est effroyable comme la comtesse a envie de lui sauter à la gorge, de faire en sorte qu'elle ne soit plus aussi belle. Mais, heureusement pour Victoire, Elizabeth a encore un cœur. Il ne parle que pour William et, elle s'en doute, qu'il sera bien triste si elle venait à s'en prendre à sa putin d'humaine. La comtesse ne montre rien, elle sourit si bien. Laissant le mensonge prendre possession de l'expression de son visage, elle est devenu maître en l'art de la manipulation et Victoire ne semble y voir que du feu.

Un verre à la main, elle marche doucement en observant les photos sur les meubles. La mortelle est partie faire elle ne sait quoi et la vampire attend patiemment. Toutefois, la jeune femme n'a pas le temps de revenir que la porte d'entrée s'ouvre. Elizabeth, l'air de rien, se retourne. Ses yeux bruns si puissants se posent sur William, qui se fige aussitôt. Si son cœur battait encore, il se serait emballé furieusement. Elle est folle de joie de le voir et ses lèvres qui s'étirent en disent long. Elle espère toutefois qu'il ne lui saute pas à la gorge, du moins pas tout de suite.
Aucun d'eux n'a le temps de faire quoi que ce soit que Victoire débarque dans le salon. Elizabeth, muette, porte le verre de vin jusqu'à ses lèvres, attendant sagement que la mannequin fasse les présentations.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Bloody countess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoire A. Alaric
« »
avatar
◊ Avatar : Amber Heart
◊ Age : 24 ans
◊ Messages : 3
◊ Ici depuis : 10/09/2016

MessageSujet: Re: You're mine Ϟ William   Mar 13 Sep - 22:36



You're mine



Le diamant tournait et tournait entre les mains de Victoire, tenant cette bague dont elle ne voulait croire la signification. Fiancée. Impossible de le croire. Tout allait si vite. Le parfait prince charmant était apparu dans sa vie, sorti de nul par dans un cockail. Il était là, son air canaille, ses si beaux yeux bleus dans lesquels elle s'était immédiatement perdu. Et voilà qu'aujourd'hui, un an plus tard, elle avait dans les mains une bague qui la faisait voir de milliards de merveille. Une bague qui n'avait pourtant eu aucune réponse. Ni un oui ni un non, seulement un attend. William devait prendre son mal en patience car la mannequin était capricieuse et insatiable. Il verrait bien en rentrant qu'elle lui avait glisser en embrassant ses lèvres.

On frappa à la porte de son appartement et la blonde arqua un sourcil interrogatif avant d'aller ouvrir, pour la première fois de sa vie. La bonne famille, le bon argent, les gènes parfaits qui vous rendent si belle et l'incapacité totale à comprendre le monde réel dans lequel les gens mourraient de faim. Ici, ce n'avait jamais été douloureux. Et les seuls maux étaient les couteaux que ce petit peuple de nobles sans étiquette s'enfonçaient dans le dos. Elle imprima un sourire sur ses lèvres, glissant la bague à son doigt alors qu'elle se rappela le rendez vous qui lui était totalement sorti de la tête. Elizabeth Nádasdiová, qui venait pour un contrat que la mannequin pouvait parfaitement refuser, fière de sa renommée. Elle l'invita à entrer, sans même faire attention à ce que signifiait son geste. Et pour cause... Elle n'était au courant de rien.

Mais pourtant, la brune lui inspira immédiatement confiance et la blonde se radoucit, lui servant un verre non alcoolisé, puis un autre. Les deux femmes auraient pu parler des heures si Le souvenir d'un appel de son banquier n'avait fait se lever la mannequin, s'excusant auprès d'Elizabeth et s'exilant dans le bureau. La conversation ne dure pas longtemps, l'homme d'affaire se contentant de lui parler d'affaires qui ne l’intéressent qu'à moitié. Elle sait gérer un budget, elle est sortie major du lycée privé où elle a fait ses études avant de tout plaquer pour se consacrer à cette mode qu'elle aime tant.

Lorsqu'elle revient dans le salon, William est déjà là, muet. Les yeux du brun se portent à la bague de la jeune femme mais aucun sourire n'étirent ses lèvres, bien au contraire. Elle lit de la peur dans le regard si éblouissant. Et elle n'a le temps d'ouvrir la bouche que son fiancé bondit sur elle, trop vite pour un humain. Il se place devant son corps, grognant comme un animal sauvage. Il y a quelque chose que l'humaine ne comprends pas. pas du tout.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Change me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William J. Manners
« »
avatar
◊ Avatar : Ian Somerhalder
◊ Age : Né au 18ème siècle. 25 ans pour toujours
◊ Messages : 16
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Manoir d'une victime devenue amante
◊ Pouvoir : Aucun

MessageSujet: Re: You're mine Ϟ William   Mar 13 Sep - 23:00



You're mine



Les minutes se transformaient en heures alors qu'il attendait que s'ouvre les portes de cette nouvelle vie qu'il s'offrait à l'instant même. Le vampire sentait son coeru pourtant mort battre dans sa poitrine d'une impatience folle. Les réponses allaient tomber, des réponses qu'il attendait depuis si longtemps. Etait-elle morte ? Avait-elle enfin passé l'arme à gauche. Mais l'immortel en face de lui ne semblait pas pressé, quand bien même William avait ouvert ses veines pour lui offrir son sang si précieux. Et le Manners apprenait la patience.

Il n'était pas morte. pire encore, elle savait qu'il était là. Le vieux vampire ne savait pas comment ni pourquoi, mais elle savait qu'il était là, où il vivait et jusqu'à ses habitudes les plus secrètes. La peur s'était lue dans les prunelles du brun alors qu'il avait bondit jusqu'à cette humain à laquelle il ne s'était pas vraiment attachée. Mais il refusait d'avoir sa mort sur la conscience. Sans la moindre prudence, il avait couru. Jusqu'à cet appartement qui semblait calme, comme d'habitude. Aucune odeur de sang mais bien l'odeur de son Sire, de cette femme qu'il fuyait comme la peste. Elle lui avait tout prit, elle lui avait volé le plus pur et elle avait méticuleusement détruit sa vie. pour jurer qu'elle l'aimait alors qu'elle n'était que mensonge. Cette femme était un poison qu'il fallait éradiquer. Un poison qui allait surement lui ravir une nouvelle fleur.Victoire ressemblait tant à Elizabeth dans son caractère que le vampire avait immédiatement été séduit. Comme toujours, il ne cherchait que des souvenirs dans les femmes qu'il aimait sans réellement le faire. C'était un fantôme qu'il aimait. Un fantôme qui ne reviendrait jamais comme lui l'avait fait.

Il ouvre la porte à la volé et le regard qu'il envoie à Élisabeth est emplie d'une peur sourde et d'une rage qu'il ne peut contrôler. Elle est là, devant lui, aussi belle qu'au premier jour. Mais aujourd'hui, il voit derrière la beauté, il voit les épines qui l'entourent. Et il voit Victoire apparaitre, un grand sourire aux lèvres. Son sang ne fait qu'un tour et avant même que la blonde n'est pas ajouter un monde, il gronde, plus qu'il ne parle.
Qu'est ce que tu fais là Élisabeth ? Si c'est pour la tuer, tu devras me passer sur le corps avant de toucher au moindre de ses cheveux.

Victoire ne comprends pas mais pour une fois, elle se tait, semblant avoir comprit que le danger est bien plus grand qu'un simple crêpage de chignon entre deux êtres. Il devrait lui effacer la mémoire. Encore.
Dégage de chez moi. Tu n'as rien à faire ici.


Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Hate you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élisabeth N. Báthory
« »
avatar
◊ Avatar : Nina Dobrev
◊ Age : 456 ans et 26 ans d'apparences
◊ Messages : 15
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Dans l'ombre et dans le sang
◊ Pouvoir : Attirance

MessageSujet: Re: You're mine Ϟ William   Jeu 15 Sep - 13:22



You're mine

Le regard brun de la belle vampire s'ancre dans le bleu de William. Elle y lit la rage et la terreur, et oh combien ça lui déchire le cœur alors que ça ne devrait pas la toucher. Elle est faible face à lui, et le brun ne semble pas en avoir conscience. Elle aurait aimé voir de la joie ou mieux, de l'amour. Comme ces regards qu'il lui lançait il y a si longtemps, comme ces regards que lui offrait Laszlo... ces regards qui lui manquent tant. Pourtant, Elizabeth ne montre rien - du moins pas ses réels sentiments. Elle observe la scène, l'air amusé. Quel surprenant effet elle fait après tout.
Un petit rire s'échappe d'entre ses lèvres, doux et cristallins.
Oh je t'en prie William, si j'avais voulu la tuer elle serait déjà morte.
Répond t-elle. Oui, si elle avait voulu elle n'aurait pas hésité. La comtesse passe très rarement par quatre chemins et elle peut se montrer sans aucune pitié.

Elle plisse le nez lorsqu'il lui demande de partir. Oh non, elle ne partira pas si vite - du moins pas avant de réclamer ce qu'elle désir, et surtout de l'avoir eu.
Et bien... J'avais imaginé un accueil un peu plus chaleureux.
Lance t-elle, la mine faussement boudeuse, avant de poser son verre sur le meuble où se trouvent les photos. Elle regarde un instant ces dernières, marchant doucement en laissant courir ses doigts sur les images.
Je vois que tu t'est trouvé une vie charmante. Jolies photos... et jolie bague.
Dit-elle avant de détourner un bref instant son regard sur la main baguée de la jeune femme.

Ses yeux se relèvent ensuite vers ceux de William, ignorant parfaitement les réactions de la mortelle.
Elle est au courant au moins?
Demande t-elle.

Au courant de tout. De qui il est, de ce qu'il est. De ce qu'il a fait et de ce que sera leur vie. Une vivante et un mort, unis par les liens sacrés du mariage. Elle n'aura pas d'enfants, du moins elle ne le verra pas grandir puisqu'elle mourra en couche. Elle se verra vieillir dans le miroir alors que William restera intact. Personne ne veut vivre ainsi, personne ne peut le souhaiter.
Ecoute William, je suis pas venu ici pour t'enlever ton nouveau jouet. J'ai besoin de te parler, et ne refuse pas. Ne me force pas a, comme tu le dis si bien, te passer sur le corps pour m'en prendre à elle.
Ajoute t-elle après avoir soupiré et ajouté aussitôt.

Il ne fait pas le poids contre la comtesse, mais cette dernière ne désir pas non plus en arriver à là. Ça n'arrangerait rien, bien au contraire. Et ce qu'elle veut, elle, c'est tout arranger.
S'il te plait.
Ajoute t-elle malicieusement, tandis que ses lèvres s'étirent de nouveau. Elle ne peut s'empêcher de provoquer. Oui, la comtesse ne supplie jamais sérieusement. A t-elle seulement déjà supplié une seule fois depuis qu'elle est immortelle?

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Bloody countess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William J. Manners
« »
avatar
◊ Avatar : Ian Somerhalder
◊ Age : Né au 18ème siècle. 25 ans pour toujours
◊ Messages : 16
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Manoir d'une victime devenue amante
◊ Pouvoir : Aucun

MessageSujet: Re: You're mine Ϟ William   Sam 8 Oct - 22:19



You're mine



Le temps semble s'être figé. La scène pourrait être cocasse dans d'autres situations. L'ex encombrante, la petite amie rayonnante et l'homme perdu entre les deux femmes, entre celle bien trop dangereuse et la mortelle inconsciente du danger. Elle ne peut même imaginer ce qu'il se trame. Victoire reste coite, muette comme une carpe ce qui ne lui ressemble pas. Qu'est ce que lui a fait la vampire ? Rien, à en juger par la légère rougeur sur les joues de la blonde. Elle a juste but un verre de trop, comme bien souvent. Non pas que la mannequin boit souvent mais bien qu'elle ne tient pas du tout l'alcool. Qu'a-t-elle pu dire ? Le souffle du vampire se bloque dans sa gorge et bien qu'il n'est besoin de l'air, il sent son corps entier se crisper.

William ne répond à aucunes des questions, refusant de bouger, de quitter cette posture défensive qu'il maintient et qui surprend Victoire alors qu'il l'empêche d'avancer d'une main plus violente que jamais. Il se fiche de lui faire mal car la douleur qu'il peut lui infliger ne sera rien face à celle que la comtesse est capable de faire naitre chez les femmes. Victoire est une proie de choix, nourrit depuis toujours à la perfection, sans drogue dans les veines.
Tu viens chez moi pour discuter ? Ne me prend pas pour un idiot Élisabeth. Tu m'as retrouvé, soit. Voilà longtemps que j'ai arrêté de te fuir. Mais parler... Nous n'avons rien à nous dire. Tu l'as tué et jamais je ne pourrais te pardonner.


Victoire devient une gène alors qu'elle ouvre la bouche, surement pour sortir une de ses phrases cultes mais le regard que lui jette William veut tout dire. Il lui ordonne de ne pas bouger et la blonde obéit, fait suffisamment étrange pour être notifié. Le feu dans les prunelles du vampire est surement suffisamment dissuasif.
Elle ne sait rien et ce n'est pas prêt de changer. Les mortels n'ont pas à connaitre notre monde.


pour l'heure, le vampire n'avait pas encore choisi ce qu'il ferait de Victoire dans le futur. Elle était un jouet pour l'heure, rien d'autre qu'un jouet. William n'était plus capable d'aimer. Il s'en était cru capable aux côtés de la comtesse jusqu'à ce qu'il apprenne pour sa soeur et que son coeur se fende pour de bon en deux. Il avait été trahit et son honneur mal placé d'anglais rendait le pardon impossible.
Va voir ailleurs Victoire. Tu as surement d'autres choses à faire. Il ne s'est rien passé ici.


Ses pupilles avaient donné l'ordre et Victoire sortie comme si elle avait soudainement oublié quelque chose à l'extérieur. Elle irait surement voir ses amis autour d'un verre, parler du contrat que William voyait sur la table. Que manigançait Élisabeth ?
Tu n'es pas la bienvenue ici, j'espère que tu en es conscience. Maintenant qu'est ce que tu veux ?


Il y avait encore bien trop de rage dans les prunelles de l'immortel et pourtant, les souvenirs remontaient lentement à la surface. Ce corps, il l'avait aimé, même si tout n'avait été qu'un mensonge. Il ne pouvait mentir à son propre coeur. Mais il pouvait taire tout ce qu'il avait ressentit. Le mensonge était dans le sang de sa lignée après tout. Il partageait maintenant bien des choses avec la comtesse sanglante.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Hate you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élisabeth N. Báthory
« »
avatar
◊ Avatar : Nina Dobrev
◊ Age : 456 ans et 26 ans d'apparences
◊ Messages : 15
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Dans l'ombre et dans le sang
◊ Pouvoir : Attirance

MessageSujet: Re: You're mine Ϟ William   Mar 11 Oct - 19:00



You're mine

Les yeux bruns d'Elisabeth le fixent. Si seulement il savait... si seulement il savait tout ce qu'elle a lui dire, tout ce qu'elle a sur le cœur. Si seulement il savait à quel point elle l'aime. A quel point elle souffre de l'avoir perdu et, par la même occasion, de s'être perdue elle même. La comtesse a aimé deux hommes dans sa longue vie. Deux hommes qui se ressemblent et qui sont pourtant si différents. Elle a perdu le premier avant de perdre la vie puis, comme une seconde chance, un signe du destin, elle a trouvé le second. Celui qu'elle aime et qu'elle aimera plus que quiconque. Il est loin de s'imaginer à quel point.

Elle observe William faire ses petites affaires avec Victoire. La comtesse s'en doutait - la jolie blonde n'est qu'un jouet de plus pour le vampire. Un substitue sur lequel il déverse son semblant d'amour, jusqu'au jour où il se lassera parce qu'elle n'est tout bonnement pas la bonne personne.
Elisabeth se déplace avec la grâce d'un félin alors que Victoire quitte la pièce. Elle contourne lentement la table en faisant courir ses doigts sur le bois de cette dernière, gardant une certaine distance avec le second vampire. Ils sont seuls maintenant. Le prédateur et la proie - reste à savoir qui a le bon rôle.

Je veux que tu comprenne que je n'ai pas fait ça pour te faire du mal mais pour te protéger.


Ses yeux sont paraient d'un brasier, d'une lueur intense que William connait si bien. Ce pouvoir qu'elle possède, cette attirance malsaine et pourtant si aguichante. Éveillant en ceux qu'elle désir un instinct bien loin de l'humanité, un instinct qui appartient à un animal sauvage, fougueux et arrogant. Toutefois, Elisabeth ne l'utilise pas à sa pleine puissance. Elle ne fait que charrier cet homme pour lui rappeler l'effet qu'elle lui faisait, et l'effet qu'elle lui fera toujours. Cette adrénaline. Cette drogue. Elle sait pertinemment qu'il l'a aimé, et elle veut à tout prix savoir si il l'aime encore.

Tu n'a jamais voulu l'admettre mais elle ne t'aimait pas. Elle, tout ce qu'elle voulait s’était l'immortalité. Et si elle l'avait acquise elle t'aurait laissé pourrir dans un coin sans le moindre état d'âme... J'ai préféré te voir me haïr en imaginant que je l'avais tué par jalousie, que te voir souffrir lorsque tu te serai aperçu qu'elle t'avait abandonné.
S'explique t-elle.

Elle n'avait pas touché à un seuls cheveux de la jumelle. Pas que l'envie lui manquait mais Elizabeth faisait partie de sa famille, elle n'avait pas le sang ni l'esprit assez pur. Cadavrius s'était chargé de tout, mais la comtesse juge que cette information serait de trop.

William, que tu le crois ou non, je n'ai jamais mentis sur mes sentiments.
Ajoute t-elle.

Ces mots sont de toute évidence sincère. Du moins elle essaye d'ouvrir son cœur autant qu'elle le peut. Elle sait toutefois que ça ne sera pas si facile.

J'aimerai sincèrement que les choses s'arrangent entre nous.


Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Bloody countess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William J. Manners
« »
avatar
◊ Avatar : Ian Somerhalder
◊ Age : Né au 18ème siècle. 25 ans pour toujours
◊ Messages : 16
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Manoir d'une victime devenue amante
◊ Pouvoir : Aucun

MessageSujet: Re: You're mine Ϟ William   Mar 25 Oct - 0:25



You're mine



Il la voit onduler, maitresse dangereuse et violente qui le met dans un danger perpétuel. Elle est plus forte que lui, plus puissante et surtout elle attend quelque chose de lui. William sent son coeur mort se serrer alors qu'il ne le devrait pas. Elisabeth n'est pas venu pour ses beaux yeux. Ou alors si, et c'est bien cela qui lui fait peur. Comment peut-elle esperer après toutes ses années ? N'a-t-elle compris qu'il l'avait fuit comme la peste car il refusait de la voir ? La comtesse était pourtant dite intelligente. Mais là, ce n'était pas de l'intelligence, c'était simplement de l'acharnement.

William sent le pouvoir de l'immortel, si puissant et pourtant presque atténué. Sa condition de vampire le sauve peut-être légèrement des pouvoirs de sa créatrice et pourtant, il a du mal à la regarder dans les yeux. Il ne peut mentir, il ne peut se cacher qu'il la désire toujours avec violence. Oui, durant quelques années, il a cru aimé cette créature dangereuse qui lui fait face. Durant si longtemps, il a pensé qu'elle pouvait remplacé Elisabeth, qu'il l'aimait plus que sa jumelle. Mais ce n'était qu'une faible qu'il s'était raconté. A moins que... Non, c'était le pouvoir de cette sorcière qui lui faisait croire mile et une fausse idée. Et voilà que les mensonges s'attachaient déjà aux lèvres de la vipère. Le proteger. Elle n'avait fait que le détruire pour s'offrir son coeur sur un plateau d'argent. Elle s'était révélée l'épaule sur laquelle il avait pu pleurer et en avait profité avec avidité.

Les mots qu'elle lui sifflait lui firent plus mal encore qu'il ne voulait l'admettre. Mais il les refusait avec violence. Elisabeht l'avait aimé et avant que l'immortelle n'arrive, tout se passait à merveille. Tout ce serait passé à merveille si la comtesse n'avait jamais pointé la blancheur de ses crocs dans la vie parfaite des Manners. Il refusait d'y croire et la haine s'infiltra sur son visage alors que la rage le consumait. Comment pouvait-elle proferer de tel mensonge ? Comment pouvait-elle oser dire ça alors qu'elle lui avait mentit dès la première seconde ? La confiance qu'il avait pu lui porter était morte à l'instant précis où elle lui avait offert la vérité. Triste jeu du sort pour la sanglante vampire.

William se fichait de sa sincérité et, la voix brisée, remplie de douleur et de rage, il explosa pour de bon.
Arrête tes mensonges ! Je refuse d'en entendre un de plus tu m'entends espèce de garce sans coeur ?!


Sa colère se transporta sur le mobilier, sur les verres qui éclatèrent sur le sol, sur les cadres qui explosèrent en million de morceau de cristaux. Ses mots étaient trop douloureux, ce qu'il lisait dans les yeux de la vampire bien trop fort et difficile à entendre. Elle l'avait manipulée. Il était tellement plus facile de vivre dans ce mensonge qu'il s'était crée pour supporter la mort de sa soeur. Il avait trouvé la coupable idéale.
A la seconde même où tu m'as rencontré, à la seconde même où tu as croisé mon regard ma soeur avait déjà perdu la vie ! Tu m'as si bien fait croire que je t'aimais... Mais je te hais Elisabeth. Je ne pourrais jamais rien éprouver d'autre à ton encontre. Je te hais.


Ses mots emplis de fiel étaient durs et il lui jetait au visage sans la moindre pitié. Il avait envie de tuer, de la faire disparaitre pour de bon. Elle était plus forte que lui. Il le savait. Et pourtant, il frappa. Sans aucune chance de frapper ou de blesser.



Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Hate you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élisabeth N. Báthory
« »
avatar
◊ Avatar : Nina Dobrev
◊ Age : 456 ans et 26 ans d'apparences
◊ Messages : 15
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Dans l'ombre et dans le sang
◊ Pouvoir : Attirance

MessageSujet: Re: You're mine Ϟ William   Mar 25 Oct - 11:53



You're mine

Elisabeth observe William exploser de rage en brisant tout ce qui se trouve sur son passage. Immobile et impassible, elle n'intervient pas. Muette. Pourtant les mobiliers ne sont pas les seuls choses qui se brisent, le cœur de la vampire se fissure au fur et à mesure qu'il parle, au fur et à mesure qu'il lui avoue ses sentiments.

Sans aucune chance de blesser? Oui, sauf si Elisabeth elle même lui offre cette chance. Le corps de la vampire reste fixe mais elle tourne la tête alors que le son de la main de William contre sa joue retentit dans la pièce, accompagnée d'un léger gémissement de sa part. Sa mâchoire s'est crispée et ses poings se sont serrés. Trop peu de gens ont porté la main sur elle... non, trop peu ont réussi et pourtant, William l'a atteint sans mal. Tout simplement parce que, pour Elisabeth, elle le mérite.
Ce geste semble avoir surpris le brun car il n'essaye pas de la frapper de nouveau, du moins pas pour le moment. La vampire relève ses yeux sur lui tandis que sa joue rosie et presque déformée reprend sa teinte et sa forme initial. Défiguré la comtesse sanglante, voila une bien pitoyable idée. Elle, qui tient tant à son physique et à sa jeunesse... Elle, qui semble l'oublier l'espace d'un instant. Son regard est déchirant, paré de tristesse. La douleur physique qu'il vient de lui infliger est bien moindre comparée à celle qu'elle éprouve à l’intérieur. Son cœur si mort se déchire, son ventre se noue, son espoir se brise.

Il la hais. Qu'est ce qu'elle pouvait s'imaginer de plus hein? Elle a été idiote d’espérer, après tout ce qu'elle a fait. Mais elle ne regrettera jamais. Contrairement à Lazlo, il est en vie. Bel et bien en vie. Et même si il ne désir plus la faire participer à cette vie, elle est heureuse. Il vit, c'est tout ce qui compte.
Pour la toute première fois, Elizabeth baisse les yeux face à William. Dépourvu de provocation, dépourvu d'audace. Soumise à sa volonté.
Tu as raison...
Lance t-elle, brisant le silence pesant qui vient de s'installer.
... A la seconde même où j'ai croisé ton regard, je t'ai aimé. Et c'est la seule et unique chose que je ne me reprocherai jamais, la seule et unique chose que je ne regretterai pas.


Elisabeth s'avance vers la table en bois totalement retournée, d'un geste vif elle brise l'un de ses pieds. Elle tient désormais dans ses mains ce qui ressemble à un pieux, une arme capable d’ôter la vie au plus puissant des vampires. C'est de William désormais qu'elle s'approche, dangereusement. Pourtant, ce pieu n'est pas pour lui... mais pour elle. Plus vite qu'il ne peut l'imaginer, la main d'Elisabeth attrape la sienne afin de lui offrir son salue. Elle y pose le pieu, collant d'elle même le bout pointu contre son cœur en serrant les doigts de William contre le bois. Ils sont proches, très proches, et les yeux d'Elisabeth fixent ceux de l'homme qu'elle aime avec intensité. Peut être pour la dernière fois. Elle lance, la voix moins douce, de nouveau provocatrice et audacieuse. Si Elisabeth doit mourir elle mourra la tête haute, digne du titre qu'on lui a donné et qui, aujourd'hui, lui va toujours aussi bien - la comtesse sanglante.
Si tu en meurs d'envie alors qu'est ce que tu attend Willam?! De toute manière sans toi ma vie ne vaut plus la peine d'être vécu.


Elle s'avance un peu plus, laissant le bois entamer ses habits et pénétrer dans sa chaire. Ses lèvres se rapprochent des siennes tandis que leurs souffles s'entremêlent. Elisabeth est à sa merci, soumise à ses désirs. Elle sera triste de mourir aujourd'hui car elle n'aura pas eu la chance de reconquérir le cœur de William, mais au moins elle sera libérer. Libérer de la douleur de perdre une seconde fois l'homme qu'elle aime, l'homme à qui elle appartient. Elle se le refuse.

Qu'est ce que tu attend?!
Répète t-elle, la voix brisée dans un murmure tandis que ses yeux semblent se remplir de larmes.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Bloody countess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William J. Manners
« »
avatar
◊ Avatar : Ian Somerhalder
◊ Age : Né au 18ème siècle. 25 ans pour toujours
◊ Messages : 16
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Manoir d'une victime devenue amante
◊ Pouvoir : Aucun

MessageSujet: Re: You're mine Ϟ William   Mar 25 Oct - 19:28



You're mine



Contre toute attente, sa main s'enfonça dans la chair et William resta muet de stupeur puis immobile. Il la regarde, il voit son visage reprendre forme humaine et il ne parvient à bouger. Elle l'a laissé le frapper. Elle l'a laissé la toucher, lui faire du mal. Durant une seconde, le vampire ne sait plus ce qu'il doit faire et dans ses yeux brillent une lueur de panique.Va-t-elle l'attaquer ? De cela, il se fiche. Mais... Il a peu être touché un coeur qu'il croyait inexistant, comme les souvenirs d'une femme semblant revenu à la vie ont fait battre à nouveau le sien.

Le silence s'installe, qu'il refuse de rompre, cherchant quoi faire. Au plus profond de lui-même, il aimerait la prendre dans ses bras, s'excuser, lui dire que oui, quelque part, il l'a aimé. Mais ce serait lui offre à nouveau un pouvoir qu'elle ne doit connaitre. Il veut qu'elle disparaitre, qu'elle meurt pour de bon, qu'elle ne soit plus qu'un souvenir qu'il pourrait chérir. Mais non, elle est là, toujours en vie, toujours prête à détruire sa vie. pourquoi aurait-elle rencontré Victoire autrement ? Et pourtant, William essaye d'y croire alors qu'il croise le regard de la comtesse. Elle semble si fragile. Vulnérable, pour la première fois.

Les mots qui parviennent jusqu'à lui son douleur, plus qu'il ne voudrait l'admettre. Elle l'a aimé, de ça il est certain. pour leur plus grand malheur. Ils n'auraient jamais du se rencontrer. Tous aurait été bien plus heureux et aujourd'hui, William reposerait dans son Angleterre natale, dans un caveau aux côtés des autres Manners.

Il aurait tout pu prévoir. Il avait vu avec plaisir son immortalité lui être ôtée lorsque Élisabeth s'était approchée de lui de la sorte. Elle se vengerait, le tuerait. Et William fut des plus surpris alors qu'elle pointa le pieu dans contre sa poitrine. L'odeur du sang s'infiltre jusqu'au nez du vampire et il déglutit. Non... Il est incapable de la tuer. Incapable de se débarrasser d'elle. Il essaye pourtant. Le pieu s'enfonce un peu plus dans la poitrine de son Sire et il lache tout. Il ne peut, il ne peut s'y résoudre et, alors que l'ordre retentit dans le silence de l'appartement, il fini par craquer.
Je peux pas Elizabeht ! Je ne peux pas...


Sa faiblesse lui arrache la bouche et pourtant elle est bien réelle. Il ne peut la tuer, quand bien même il en a rêvé pendant des siècles. Le pieu tombe au sol mais William ne s'éloigne pas de son Sire. Il reste, prêt, trop proche. Leurs visages ne sont qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Et William montre une fois de plus sa faiblesse en baissant les yeux jusqu'aux lèvres de la comtesse.

Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Hate you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élisabeth N. Báthory
« »
avatar
◊ Avatar : Nina Dobrev
◊ Age : 456 ans et 26 ans d'apparences
◊ Messages : 15
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Dans l'ombre et dans le sang
◊ Pouvoir : Attirance

MessageSujet: Re: You're mine Ϟ William   Jeu 27 Oct - 18:43



You're mine

La mâchoire d'Elisabeth se crispe lorsqu'elle sent le bois pointu s’insérer vicieusement dans sa chaire. Elle tremble mais pourtant elle n'a pas peur, elle est prête à mourir aujourd'hui s'il le faut. Prête à mourir de la main de l'homme qu'elle aime. La comtesse éclate le silence avec sa voix, alimentant la pression et l'angoisse qui se sont installées en William. Elle croit pendant un infime instant que sa fin est venu, elle se trompe. Le brun lâche le pieu qui tombe au sol, à leurs pieds, tandis qu'Elisabeth le fixe d'un regard surpris. Fascinée par ses mots - Il ne peut pas la tuer.
Le regard de William déviant sur ses lèvres fait s’embraser son corps entier, fait rebondir son cœur pourtant mort et pulser son sang dans ses veines. Il lui redonne vie, lui redonne espoir. Elle est encore quelqu’un pour lui, à présent elle en est certaine.

Sa main se lève doucement vers son visage afin que ses doigts frôlent la peau de sa mâchoire, qu'elle contourne avec délectation.

William...
Murmure t-elle en un souffle incertain.

Son visage se rapproche encore du sien tandis que leurs lèvres s’appellent. Si William a un doute sur ce qu’elle s’apprête à faire, elle l’efface bien vite à l’aide de son pouvoir. Elle veut redécouvrir la saveur de ses lèvres, la chaleur de ses baisers. Elle en a besoin, tout comme il en a besoin lui. Alors, dans un geste aussi doux que fougueux, elle l’embrasse.

La porte s’ouvre soudainement, laissant la blonde entrer dans ses appartements. A la seconde même, Elisabeth n’est plus là. Disparue. Comme un courant d’air elle s’est volatilisée en abandonnant les lèvres de William auxquelles elle s’est si bien accrochée – auxquelles elle aime toujours autant s’accrocher. Cette scène se perd alors entre rêve et réalité. Pourtant elle est bien réelle. L’appartement est saccagé et Elisabeth pleure dans un coin d’une ruelle sombre. Pleurer de tristesse ou de joie, elle ne sait pas. Ce qu’elle sait en revanche, c’est que tous ses espoirs ne sont pas perdus. Ils vivent encore dans le cœur de William, et elle s’apprête à faire tout les efforts du monde pour le reconquérir.


Crédit ☸ Benedict L. Mills

_________________
Bloody countess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow's
« Admin »
avatar
◊ Messages : 20
◊ Ici depuis : 09/09/2016

MessageSujet: Re: You're mine Ϟ William   Mer 2 Nov - 21:08

RP CLOS

Suite ici :
[url=url]Titre[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auplusnoirdelanuit.forumactif.org
Contenu sponsorisé
« »


MessageSujet: Re: You're mine Ϟ William   

Revenir en haut Aller en bas
 

You're mine Ϟ William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Vidéo] Hero Factory 7167 William Furno
» veritable mine d'or pour tout fan d'arcade!!! a voir
» Les champs et la mine du Donjon de la Bravoure sont menacés.
» Mine sakai mardi 08/03/2011
» William Cavendish

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au plus noir de la nuit :: San Francisco :: Appartement de Victoire-