AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dernière danse ϟ Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abigael O'Connel
« »
avatar
◊ Avatar : Elle Fanning
◊ Messages : 27
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Où qu'il soit

MessageSujet: Dernière danse ϟ Alexander   Ven 9 Sep - 22:19



Dernière danse

La lune forme un demi cercle étincelant dans le ciel noir de la nuit. Entourée par ses étoiles, elle illumine le parking blindé de l'une des boites de nuit branchée de San Fransisco. Là, adossée contre un mur, se trouve une petite blonde aussi svelte qu'une enfant, mais disposant tout de même de formes généreuses... et d'un petit secret. Habillée d'un slim, d'escarpins et d'un débardeur ample, ses cheveux bouclés retombent en cascade sur ses épaules dénudées. Sa peau est blanche comme le marbre, aussi pure que les traits fins de son visage et que le bleu profond de ses yeux. Sa bouche, marquée par un rouge à lèvre écarlate, s’arrondit alors que la fumée s'en échappe. Cigarette à la main, elle tourne la tête afin de porter son attention sur un homme sombre qui s'approche d'elle. Avec une allure dangereusement prédatrice, ce dernier ne sait pas que c'est en réalité lui qui est chassé.

Hey !
Lance la jolie blonde dans sa direction, un sourire charmant sur les lèvres.
Je pensais que tu t'étais enfuis.
Répond le vampire à la voix aguicheuse, jouant de ses charmes par son regard et son charisme. Choses qui n'atteignent pas le moins du monde Abigael - mais autant s'amuser, et lui faire croire qu'elle est dingue de lui.

La demoiselle baisse timidement la tête, rougissant aussi naturellement que possible.
J'avais besoin de prendre l'air.
Alors, ses yeux se relèvent et transpercent de toute part celui qu'elle désir plus que tout au monde, du moins pour un instant de cette ultime nuit. Elle ajoute d'une voix taquine.
Pourquoi, je t'ai manqué ?


Le vampire se crispe, envoûté par le charme de cette fille qui n'est pourtant qu'une simple humaine, mais qui dispose d'un parfum si particulier. Il sourit, s'approche et dépose ses mains de part et d'autre de son visage pour la bloquer. Abigael ne quitte pas son regard, aucune crainte ne s'y lit. Sur d'elle, elle lâche sa cigarette avant de glisser ses mains dans son dos, se collant d'avantage au mur froid afin de s'éloigner de lui. Mais la petite blonde n'est pas sotte : s'éloigner ainsi d'un vampire, c'est l'aguicher pour qu'il s'approche d'avantage. Et c'est sans aucun doute ce qu'elle veut, et c'est ce qu'elle a. L'homme mystérieux s'avance, dégageant une main du mur afin de la poser sur sa taille. Ses doigts glissent lentement jusqu'à frôler son épaule. Il est a présent facile pour elle de sentir les frissons jaillir du bout de ses doigts glaciales, de sentir l'excitation monter en flèche tandis qu'elle dégage d'elle même la peau de son cou en penchant la tête sur le coté. Les lèvres pâles du vampire se pose sur sa nuque afin de l'embrasser. Abigael ne frissonne pas. Abigael ne panique pas. Elle sait ce qu'il est, elle sait ce qu'elle a à craindre. Mais elle sait avant tout qu'elle contrôle la situation. Ses yeux bleus font rapidement le tour du parking, désert. Il n'y a que les ombres et les lucioles des phares lointains des voitures.

Pari tenu...
Dit-elle, d'une voix malicieuse.
Le vampire se dégage d'elle, surpris et intrigué.
Quoi?
Demande t-il, pensant ne pas avoir comprit.

Là furent ses dernières paroles. Sans qu'il ne puisse s'y attendre, la main d'Abigael jailli de derrière son dos, armée d'un pieu en bois gravé de petit symbole. Ce dernier se plante directement dans la poitrine du vampire qui grogne avant de poser sa main sur celle de la chasseuse. Il semblait vouloir la broyer avant de pousser son dernier soupire, mais sa force n'est plus.

La verveine a bon gout n'est ce pas?...On se retrouvera en enfer.
Lance t-elle avant de planter d'avantage le pieu dans son cœur. Sa main ensanglantée lâche alors sa prise tandis que le corps sans vie s'écroule au sol. Un sourire en coin de lèvre, elle sort de son petit sac un mouchoir de soie afin de s'essuyer les mains.

Il ne lui suffit que de quelques minutes pour faire disparaître le corps dans le coffre de sa voiture. Qui aurait cru qu'un petit bout de femme comme elle pouvait avoir autant de force? Le coffre de la voiture claque avant qu'elle ne se recoiffe brièvement en se regardant dans la vitre. La nuit n'est pas finit, et la fête encore moins.

La fraîcheur qu'elle sent dans son dos la fait frémir et sourire.
C'était facile, cette fois.
Lance t-elle pour son nouveau visiteur qui, lui, ne lui est pas inconnu.


Crédit ☸ Benedict L. Mills

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander S. Blackwood
« Fou à lier »
avatar
◊ Avatar : Jared Leto
◊ Age : Né en 1026, heures sombres. Il est vieux, très vieux. Mais d'apparence, on ne lui donnerait pas plus de 30 ans
◊ Messages : 18
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : San Francisco, caché de tous et de personne
◊ Pouvoir : La fuite

MessageSujet: Re: Dernière danse ϟ Alexander   Sam 10 Sep - 1:10



Dernière danse



Installé confortablement dans les hauteurs de San Francisco, le vieux vampire porte à ses lèvres une cigarette tout en suivant des yeux la jeune blondinette. Elle ne le voit pas mais lui capte le moindre de ses mouvements et son sourire veut tout dire. Ce soir, il est fier de sa créature, fier de ce dont elle est capable. Finalement, l'orpheline est devenue une femme, une femme à la beauté aussi dangereuse que celle des fleurs vénéneuses. Son regard s’approprie la scène alors qu'il voit la pauvre proie se croyant chasseur s'approcher d'Abigael. Durant un instant, le coeur du Blackwood lui hurle de la rage mais il fait taire ses sentiments humains d'un simple reproche à cet organe qui ne bat plus depuis longtemps. Il n'est pas humain. Et il n'éprouve rien, pour personne. La froideur de la main qui vient attraper sa cigarette lui prouve une nouvelle fois. L'immortalité lui est entière dévouée.

Le vampire se redresse, jetant son mégot qui tombe des toits avec une lenteur impressionnante. Alexander sait exactement comme va se finir la soirée pour le buveur de sang que sa chasseuse avait prit en chasse. Il n'a pas besoin de regarder plus et son ouïe fait le reste. Il entend parfaitement le bois s'enfoncer dans les chairs dures du mort vivant et le son de la verveine qui s'insinue dans ses veines. Les vampires peuvent vivre immortels en étant prudent. Et surtout en évitant d’énerver un ancien. Alexander était connu chez les mignons buveurs de sang. Un vampire fou qui vit aussi vieux et avec une chasseuse comme animal de compagnie, voilà de quoi attirer la curiosité.

Abigael a fini son affaire quand le vampire parvient jusqu'à l'entrée de la boite de nuit, sautant du dernier toit sur lequel il a atterri avec souplesse et sans aucun bruit, digne du meilleur prédateur. Un chat est enfoui en lui depuis qu'il a été transformé.  Il se pointe dans le dos de la chasseuse, une ébauche de sourire flottant sur ses lèvres. Ses yeux sont déjà rendu fou par sa nuque encore dévoilée et par les peu de sang encore présent sur ses mains, invisible pour un humain. Du sang qu'il ne devrait gouter mais avec lequel il se drogue mieux encore que lorsqu'il n'était qu'un mortel.
Il était jeune. Et pas très intelligent. glisse-t-il avant de sortir une liasse de billet toute fraiche. Mais si c'était si facile, je ne vais pas te donner les jolis petits cadeaux verts. Tu en feras quoi après tout ? De nouvelles armes pour tuer les loulou ?

Un rire s'échappe des lèvres du brun, glapissement presque animal.
Enfin, il est plus là pour en parler. Tu cherches un nouveau jouet où tu es déjà fatiguée ?

Le ton est moqueur, comme toujours. Savoir lorsqu'Alexander est sérieux est impossible. Clown incompris et prince du chaos, le vampire se veut joueur et encore plus avec la si jeune chasseuse. Abigael le fascine, tant par cette hargne qui coule dans ses veines que par le danger qu'elle représente. Elle pourrait le tuer si elle le voulait. pas de face. La force de l'immortel est bien supérieure. Mais s'il avait le malheur de baisser sa garde. Sauf qu'il la surprend. Elle.. Jamais elle ne pourrait le faire. Abigael est sienne mais il ne lui fera jamais pleinement confiance. L'esprit des mortels est bien trop fourbe pour cela.

Crédit ☸ Benedict L. Mills
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigael O'Connel
« »
avatar
◊ Avatar : Elle Fanning
◊ Messages : 27
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Où qu'il soit

MessageSujet: Re: Dernière danse ϟ Alexander   Lun 12 Sep - 13:22



Dernière danse

La voix d'Alexander le fait frisonner, encore une fois. Qu'est ce qu'elle déteste ça - aimer tout ce qu'il fait, aimer tout ce qu'il dit, aimer tout ce qu'il est... aimer tout de lui. Sa dépendance envers lui la frustre au plus haut point et pourtant elle ne peut pas s'en lasser. Il la contrôle, elle le sait... et, contre toute attente, elle aime ça. Elle se retourne pour planter ses yeux bleus dans le regard glacial de son vampire maître, jetant un bref coup d’œil aux billets qu'il sort de sa poche et qu'il agite devant son nez. Abigael le foudroie subitement du regard, non pas par colère mais par provocation. Un sourire taquin apparaît sur le coin de ses lèvres.
Non. Une nouvelle arme pour te tuer toi...
Lance t-elle avec un sérieux déconcertant.

Après quelques brèves secondes se suspens, à son tour elle se met à rire. D'un rire cristallin aussi pur et éclatant que la lumière des étoiles.
Elle s'approche ensuite de lui, le sourire aux lèvres. Tout en glissant ses doigts entre les siens pour le faire pivoter et le tirer doucement vers l'entrée de la boite de nuit, elle lui lance malicieusement.
Je m'en fou, ce soir j'ai pas envie de ça... emmène moi danser dans le coin VIP plutôt. Je serai fatiguée seulement quand le soleil se lèvera!


Inconsciemment elle le supplie du regard. Elle veut s'amuser. Elle veut boire et danser, comme les personnes normales font, et comme les personnes comme elle ne font pas.
Son sourire s'élargit lorsque Alexander cède à sa demande.
Merci!
Lance t-elle joyeusement, d'une manière un peu enfantine, avant de se diriger vers le Bloody Sky, sans lâcher la main du vampire.

Ils entrent. Les yeux de la petite blonde parcourent la première salle - boite de nuit plutôt branchée avec de la bonne musique. A leur gauche se trouve un immense bar avec tabouret ainsi que quelques petites tables et banquettes pour discuter ou se reposer en buvant un verre. A leur droite se trouve la large piste de danse où se déhanchent femmes et hommes. Et enfin, un peu plus loin devant eux, se trouve la porte du coin VIP gardée par deux impressionnants vigile tout vêtu de noir.
Ils s'en approchent. Abigael observe les gens danser, toute excitée, tandis qu'Alexander tente de convaincre les gardes de laissé entrer sa chasseuse. Elle n'écoute même pas ce qu'il dit et est ravie de les voir se décaler pour les laissé entrer. Une fois la porte passée, ils longent un petit couloir et débouche sur une salle aussi grande que la précédente, mais bien plus sophistiqué. Luxurieuse. Abigael observe, c'est la première fois qu'elle vient ici. Les serveuses, toutes mortelles, sont plutôt sexy et habillées de manière courte. Nombreuses d'entres elles sont marquées par les crocs des vampires qui les entourent. Certaines portent des plateaux où sont déposés des coupes pleine de sang, d'autres sont assise sur les genoux des morts vivants et enfin, certaines sont attirées dans les chambres afin de satisfaire d'autres besoins primaires. En tant que mortelle, la jeune blonde aurait dû être effrayé mais un sourire s'élargit sur ses lèvres - elle est ravit. Elle lâche la main d'Alexander afin de s'avancer jusqu'à la piste de danse afin de se mettre à danser, comme une petite folle. Elle ignore parfaitement les regards intrigués qui se posent sur elle - en effet, la clientèle du coin VIP encadre un certain type de personne et Abigael n'en fait pas partie. Elle est même une ennemie pour quelques vampires ici. Toutefois, les regards se détournent peu à peu, moins méfiants. La chasseuse n'est de toute évidence pas ici pour chasser mais, comme tout le monde, pour s'amuser. Elle rit et danse telle une nymphe de sang, jetant quelques brefs regards à son maître qui s'est confortablement installé sur un canapé afin de siroter un petit verre.
Alors qu'elle s'apprête à allé le réclamer pour danser, chose qu'elle sait quasi impossible, une main se resserre sur son bras afin de l'attirer. Elle se retourne, prête à dégainer l'une de ses armes si bien cachées. Cependant, le vampire qui lui a attrapé le bras se trouve être très charmant... sans oublié qu'elle n'a pas raté le regard embrasé de jalousie de son maître. Cela l'amuse, et elle compte bien en rajouter. Tout le monde ici sait à qui elle appartient, et tout le monde ici devrait le respecter. Alors elle danse, danse et danse encore. Le vampire se colle à elle, la touche, la caresse. Elle sourit et rit encore jusqu'à qu'elle sente le souffle glaciale de l'inhumain sur sa nuque. Abigael se retourne alors, lui faisant face. Ses lèvres rougeoyante ne sont qu'à quelques centimètres de l'inconnu, elle lui sourit, elle l'attire. Mais elle décide finalement de prendre sa main et de e mèner jusqu'à la porte d'une des chambres. Le vampire ravie y entre et, avant qu'Abigael ne disparaisse à son tour, elle jette un regard plus qu'embraser à Alexander et ferme la porte.

Abigael ne pensait pas qu'il tiendrait le coup - 10 minutes ont passés et Alexander n'a toujours pas débarqué comme une furie. Elle a elle aussi résisté tout ce temps au vampire, le laissant l'embrasser et la caresser comme il le souhaitait. Mais, alors qu'il tente de la mordre, un pieu vient s'insérer dans son épaule.

Rêve toujours. Je suis réservée.
Espèce de...
Grogne t-il avant de tenter de la gifler. C'est cette fois ci une aiguille qui se plante dans son cou, injectant un puissant concentré de verveine.
Espèce de quoi? Je crois qu'on va s'amuser un peu tout les deux..


***

Le DJ coupe la musique et annonce un spectacle. Des danseuses sont censés arrivées sur la grande scène. La foule se tasse un peu tandis que la musique se remet à fredonner alors que le rideau rouge s'ouvre. C'est dans un silence violent que tout se coupe - Les voix et la chanson. Quelques serveuses crient, surprises et dégoûtées. Le vampire avec qui est partie Abigael est crucifié là, sur une immense croix de bois posée sur la scène, toujours vivant. Le sang dégouline de ses mains et de ses pieds, ainsi que de ses lèvres. Il gémit tandis que le son des talons hauts résonne sur le sol de la scène. La superbe blonde apparaît alors dans une tenue sexy, en cuire, celle des danseuses qui devaient se trouver à sa place. Son déhanché est assuré, amplifié par le sourire malicieux qui s'affiche sur ses lèvres. Ses doigts fins viennent frôler la barre de métal planté au milieu de la scène, elle la contourne tandis que ses yeux embrasés se posent sur son unique maître.

Musique..
Lance t-elle.

Contre toute attente les vampires présents, jusque là si surpris qu'ils semblaient tous s'être mis à baver, se mettent à applaudir et à siffler. Prient de folie, ils encouragent le spectacle à continuer... après tout, ils sont là pour s'amuser eux aussi. La musique reprend aussitôt alors qu'Abigael se met à danser du pole danse. Encore une fois, elle ne regarde qu'Alexander. Elle ne danse que pour lui, pour personne d'autre que lui. Elle veut le surprendre, elle veut l’hypnotisé, elle le veut, lui. Après quelques minutes de danse torride, elle s'approche du corps du vampire qu'elle a finalement décidé de laissé en vie - histoire de ne pas faire trop d'histoire. Ses doigts viennent frôler le sang qui coule de ses plaies. Elle se décale ensuite afin de laissé les danseuses prendre sa place, descendant les marches de la scène en se dirigeant comme une prédatrice vers son maître. En se faisant, elle vient frôler ses lèvres avec ses doigts ensanglantés, laissant une gouttelette de le liquide couler sur son menton. Elle s'approche encore, jusqu'à passer un bras derrière la nuque de l'ancien et de s'asseoir sur ses genoux. Tout le monde l'a suivit du regard... et elle a finalement ce qu'elle veut : Elle montre qu'elle est à lui et à personne d'autre. Elle montre qu'ils doivent le respect à son maître car, si ce n'est pas le cas, il faudra qu'ils en répondent.
Son visage angélique s'approche doucement de celui d'Alexander. Ses lèvres sont recouvertes du sang du vampire et son souffle chaud fait voguer le parfum du liquide tant désiré jusqu'à lui. Abigael n'a pas peur. Qu'est ce qu'elle a à perdre après tout? Autant tenter d'avoir ce qu'elle veut... c'est à dire, lui.


Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
Hunter doll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander S. Blackwood
« Fou à lier »
avatar
◊ Avatar : Jared Leto
◊ Age : Né en 1026, heures sombres. Il est vieux, très vieux. Mais d'apparence, on ne lui donnerait pas plus de 30 ans
◊ Messages : 18
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : San Francisco, caché de tous et de personne
◊ Pouvoir : La fuite

MessageSujet: Re: Dernière danse ϟ Alexander   Mar 13 Sep - 21:55



Dernière danse



Aucun sourire n'étire les lèvres d'Alexander, tout comme aucun sentiment n'apparait sur son visage. Ni froideur ni chaleur. Aussi vivant que le cadavre qu'il est, le vampire lève un oeil blasé sur la jolie chasseuse avant de la regarder rire. La provocation est réelle mais il sait qu'elle n'a aucune chance. Serait-elle capable de le faire ? Oui, sans aucun doute. Elle est mortelle et imprévisible. Tout ce qu'il aime chez la splendide créature. Une humaine qui aurait presque réussi l'exploit de faire fondre son cœur et de se mettre en danger. presque. Il refuse de l'avouer mais il tient à Abigael plus qu'il n'a jamais tenu à quelqu'un et cela le met en danger. Il la protègerait dans des situations où il pourrait y laisser la vie. Quand bien même il se jure qu'elle n'est rien pour lui.

Le vampire lève les yeux au ciel mais suit pourtant la jeune femme. Il aurait du faire demi tour. Le Bloody Sky est bondé, rempli d'immortel qui le reconnaitront surement. Il n'a rien à craindre mais il préfère rester discret. Le conseil veut sa tête, pour avoir trahit des lois qu'il ne conçoit pas. Salazar était un monstre qui méritait de mourir, qu'importe qu'il soit son Sire. Il ne peut pourtant dire non à la belle et les fait entrer, sous le regard inquisiteur des colosses qui gardent l'entré du coin VIp, vampires bien plus faibles que lui. Transformer des monstres humains ne les rend pas plus puissants. Seul l'âge agit. De tous les morts vivants dans cette salle, Alexander doit être le plus vieux. Et tous le sentent alors qu'ils s'éloignent de lui comme de la peste et lui offrent une place de choix. Le prince clown est craint, honni et adulé par ceux qui rêvent de s'affranchir de l'autorité d'un Sire violent.

Il n'offre pas un regard aux magnifiques créatures qui se pressent autour des princes de la nuit et en renvoie une qui lui offre son cou. Il n'a pas faim, du moins pas faim de sang mortel. Le manque gronde légèrement dans ses veines mais l'avantage de l'immortalité lui offre un meilleur contrôle de lui. Heureusement car il serait très certainement capable d'arracher la tête de tous les vampires présents sans même que ses derniers ne puissent lever le petit doigt. Non pas qu'il soit si puissant. Mais il n'y a pas ici de vampires suffisamment vieux pour résister. Alexander fini pourtant pas succomber à la soif et à l'odeur de sang qui empli la pièce, mêlée à l'odeur de luxure. Les pêchers capitaux s'affrontent ici sous le fond si violent des lumières et le vampire se sent à sa place dans l'anarchie ambiante. Le sang des serveuses sent la drogue et l'alcool, de ses drogues si puissantes qu'il n'a eu le plaisir de connaitre alors qu'il n'était encore qu'un mortel. Il se serait tant plus à cette période, de l'héroïne plein les veines.

Abigael est partie danser et Alexander la regarde, comme un maitre surveille le loup qui va courir parmi les moutons. Elle est dangereuse et les regards que certain vampires lui jettent veulent tout dire. Oui, c'est elle. La chasseuse du vampire, que personne n'est assez fou pour dénoncer au conseil. La terreur qu'inspirent ce couple morbide est puissante mais elle n'empêche un immortel de venir se coller à la blonde. La jalousie fuse dans le regard que le brun envoi, violente et puissante. C'est un avertissement, un seul. Mais lorsqu'ils partent, les lèvres du vampire s'étirent sur un sourire cruel. L'autre ne touchera la chasseuse et risque de passer les pires minutes de sa vie alors qu'il pensait surement toucher l'extase. Mais Abigael n'est pas l'une de ses vulgaires putain qu'il peut coucher là ou mordre pour se repaitre de son sang. La belle est une mente religieuse, tuant de ses charmes vénéneux.

Les minutes s'écoulent jusqu'à ce que la musique se coupe et l'odeur du sang vampirique se fait plus puissant. Les pupilles d'Alexander se dilatent sous le désir que les effluves font naitre en lui et ses ongles s'enfoncent dans le cuir du fauteuil. Il ne doit pas craquer, pas déjà. Il est un monstre, mais un massacre n'aurait aucun intérêt si ce n'est ramené un peu plus l'intension du conseil sur sa personne. Intension qu'il n'a pas besoin de demander alors qu'il sent les projecteurs se pointer sur lui, métaphoriquement. Et Abigael qui virevolte sur cette barre avant de s'approcher de lui et de faire glisser quelques goutes de sang immortel sur les lèvres du vampire. Son visage se fait dur alors que sa main agrippe le poignet de la chasseuse, au point de lui faire mal ce qu'il fait en toute connaissance de cause. Il se lève, trop rapidement et la fait sortir aussi vite. Comment ose-t-elle ?!

Ils retrouvent à peine l'air frais que la gifle retenti sur le parking. La marque s'inscrit immédiatement sur la joue de la blonde qui tombe au sol sous le coup. Alexander a contrôlé sa force mais il a frappé pour faire mal, très mal.
Comment oses-tu Abigael ?! La voix du vampire n'est qu'un sifflement de serpent alors que dans ses yeux brulent déjà les flammes de la folie qui l'a consumée depuis si longtemps. Attires l'attention sur toi, je m'en contre fout. Mais jamais, jamais ! ne le fait sur ma personne.

Le regard du vampire est sombre, dangereux, celui d'un prédateur bien trop puissant pour une si jeune chasseuse. Il pourrait la tuer là, sans le moindre état d'âme, éclater son si beau visage entre ses mains, la voir supplier alors qu'il se gorge de sang. Ses ongles s'enfoncent dans sa chair alors qu'il se fait mal pour mieux retrouver ses esprits, les poings serrés et le sang gouttant déjà des plaies que l'émail empêche de cicatriser. Abigael a fait une erreur. Une très grosse erreur.
Il se baisse, approchant son visage de celui de la blonde, attrapant ses cheveux pour la forcer à le regarder. Devant la chasseuse, Alexander n'a jamais autant ressemblé à un prédateur, panthère dangereusement noire dans son pelage comme dans son coeur. Ne refait jamais ça Abigael. Ou je te tue. Sans la moindre pitié.


Crédit ☸ Benedict L. Mills
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigael O'Connel
« »
avatar
◊ Avatar : Elle Fanning
◊ Messages : 27
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Où qu'il soit

MessageSujet: Re: Dernière danse ϟ Alexander   Mar 13 Sep - 23:23



Dernière danse

Les doigts d'Alexander se referment comme une mâchoire autour du fin poignet de la jolie blonde. En quelques secondes, elle se retrouve dehors, chancelante après un voyage si rapide. Elle aurait pu s'écrouler à cause de ça, mais ce qui la propulse par terre et beaucoup plus douloureux. Abigael chute en laissant échapper un gémissement de surprise. La tête basse, elle porte sa main jusqu'à sa joue. Elle entend les mots du vampire furieux, mais son ouïe grisonne sous le choque. Sa respiration semble lourde. La douleur est aussi prononcé sur son physique que sur son esprit. Elle se laisse docilement faire quand il attrape ses cheveux et la force à le regarder.

Les lèvres d'Abigael s'entrouvrent alors, comme si les mots qu'il vient de prononcer l'on véritablement achevé. Tué de l’intérieur. La tuer - est-il vraiment capable de faire ça? Pour la première fois de sa vie, la jolie blonde doute. Du sang perle de ses lèvres, aussi écarlate que son maquillage, se mêlant à cette unique petite larme qui s'est involontairement échappée de ses yeux. Larme qui n'a pas coulé depuis très longtemps devant Alexander - elle ne se souvient en effet même plus de la dernière fois qu'elle a pleurer. La chasseuse a toujours su se montrer forte devant son maître. Elle a toujours su être celle qu'il voulait qu'elle soit mais ce soir, elle venait de faillir à sa tâche. Elle avait échoué. Ce soir, la poupée de porcelaine s'était brisé elle même.

Oui, maître..
Répond t-elle, la voix faible.

Alors il la lâche et Abigael baisse la tête, laissant son visage subitement grimaçant se camoufler derrière ses cheveux blonds. Elle ne veut pas qu'il la voit pleurer, elle ne veut pas qu'il la voit faible. Elle lutte de toute ses forces pour cela et, en un rien de temps, la jeune femme laisse paraître un visage de marbre avant de se redresser et de se relever, du moins tenter. Elle perd quelque peu l'équilibre et manque de tomber, elle pose sa main sur la voiture à coté d'elle afin de se rattraper. Elle souffle avant de passer une main dans ses cheveux pour les mettre en arrière. Sa joue est rougit par le coup et le sang perle encore de sa lèvre inférieur. Le choque a été brutal, même pour une femme forte comme elle... elle n'est qu'une vulgaire humaine après tout.
Abigael glisse sa main dans son décolleté pour en sortir deux fioles pleine de sang, qu'elle dépose sur le toit de la voiture.

Je n'ai pas trouvé plus pur que celui ci, ce soir. J'ai pris le temps de vérifier. Aucune trace de verveine, d'alcool ou de drogue. J'espère qu'il vous plaira..
Lance t-elle sans lui adresser un seul regard et en le vouvoyant, se soumettant à lui.

Oui, si Abigael n'avait pas su être discrète sur sa mise en scène, elle l'avait été pour se procurer la came de son maître. Même si elle avait rencontré ce vampire par coup de chance, elle ne l'avait pas mené dans la chambre par hasard - du moins avec une idée en plus que celle de rendre Alexander jaloux.
La chasseuse passe son poignet sur ses lèvres avant de retirer sa main de la voiture et de se diriger vers la sienne. La soirée est finit pour elle. Elle n'a qu'une envie : rentrer chez elle. Mais avant elle doit se débarrasser du corps qui gît dans son coffre. Le moteur de sa voiture gronde dans le parking tandis qu'elle tourne la clef, avec l'espoir de le voir débarquer pour l'empêcher de partir. Mais rien.
Alors elle accélère, faisant grincer les pneus sur le bitume avant de s'évader à toute vitesse. Les mains crispés sur le volant, Abigael sert les dents. A deux doigts de pleurer, son cœur s'est emballé dans sa poitrine. Elle se hait, elle se hait au plus haut point alors qu'elle devrait le haïr lui. Mais elle ne peut pas, elle en est incapable. Alors elle se laisse allé, les larmes perles sur ses joues, de plus en plus abondantes. Elle les essuie avec son avant bras mais d'autres reviennent à la charge. La chasseuse se laisse envahir par la rage, par la haine. Le pied appuyé sur l'accélérateur, elle ne surveille même pas son compteur et ne fait guère attention aux excès de vitesse, ni aux feux rouges d'ailleurs. Ni même à cette ombre sortit de nul par, au milieu de la route, alors qu'elle est déjà sortit de la ville.

L'esprit dans le brouillard, certainement dû aux effets du choque, Abigael freine en poussant un cri. Elle percute de plein fouet la masse avant de mettre un coup de volant. La voiture s'envole avant de se planter sur le bord de la route. Elle roule, roule et roule encore dans le faussée.
La jeune femme est une excellente conductrice, dans d'autre circonstance jamais une chose pareille ne lui serait arrivé. Son cœur bas encore, faiblement, mais il bat. Le sang s'évade de sa chaire à de multiples endroits tandis qu'elle gémit, le souffle court et la vue trouble. Inconsciemment, elle avait attaché sa ceinture et c'est sans doute ça qui l'a sauvé - du moins pour le moment. Elle entend subitement des craquements non loin de la voiture dont les roues grincent encore, retournée sur le toit. Des pas de plus en plus rapprochés. Elle tourne la tête pour voir cette ombre s'avancer dans sa direction. Un vampire. D'instinct, elle sait que c'est un vampire. Alors, malgré la douleur, la chasseuse se presse pour se détacher. S'écrasant sur le sol alors que la ceinture lâche. Elle gémit encore. Elle ne sait pas si elle a quelques choses de cassés, enfin elle s'en doute, ni si ses plaies ouvertes sont graves, elle s'en doute aussi. Mais jamais, oh grand jamais, elle n'acceptera être vidé de son sang et tué par un vampire. Elle préfère mourir dans un banal accident de la route.
Elle se fait violemment extirpé de la voiture, agrippé par une main crochu à travers la fenêtre. Elle cri, se débat. Sa vision troublée l'handicap, seul son ouïe semble fonctionner correctement. Il la laisse un instant là, paniquée, tandis qu'il marche et bondit autour d'elle. Il rit, s'amuse. Abigael les connait, ces vampires sans pitié. Elle les connait si bien. La jeune femme se redresse, assise. Elle arrête de respirer, elle ferme les yeux, se concentre. Les branches craques à sa gauche, puis subitement à sa droite et enfin en face d'elle. D'un geste vif, elle soulève sa main munie du levier de vitesse de sa voiture qu'elle a attrapé un instant plus tôt. En une fraction de seconde, le bout de métal banal se déplit et se transforme en arbalète, dont le pieux de bois vient se loger directement dans le cœur du cadavre mort pour de bon.

La blonde s'écroule aussitôt, couché sur le sol. Elle tousse un peu. Ouvrant les yeux sur un ciel totalement dégagé, dont les étoiles reflètes si bien le bleu de son regard. Elle ne pleurs plus, perdu dans sa contemplation malheureuse en luttant pour respirer. Elle ne veut pas mourir, pas comme ça. Elle ne veut pas mourir seul. Elle ne veut pas mourir sans lui. Pour l'une des rares fois de sa vie, Abigael a peur. Abigael est la véritable Abigael. La mortelle. La fille dont le cœur faible bas dans sa poitrine. Dont le cœur appartient si dangereusement a un vampire dont le nom est le seul mot qui lui vient à l'esprit.

Alex....



Crédit ☸ Benedict L. Mills


_________________
Hunter doll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith D. MacTill
« »
avatar
◊ Avatar : Amanda Seyfried
◊ Age : 20 printemps, sorcière depuis toujours
◊ Messages : 29
◊ Ici depuis : 09/09/2016
◊ Localisation : Enfin sortie de l'enfer
◊ Pouvoir : La magie verte des irlandaises, la magie de la vie qui ne peut donner la mort

MessageSujet: Re: Dernière danse ϟ Alexander   Mer 14 Sep - 10:46



Dernière danse



Sous forme immatérielle, Faith fixe les deux créatures sur le parking. Le vampire et la chasseuse, semblant avoir inversé les rôles. Ses sourcils se soulèvent, interrogatif alors qu'elle essaye de comprendre ce que fait cet immortel et pourquoi la traqueuse se laisse faire quand bien même le brun est un très vieux mort vivant. Les actions de ce dernier s'enregistrent dans le cerveau de la sorcière et elle est surprise une nouvelle fois alors qu'elle voit la blonde sortir deux fioles de sang pour le prédateur. Incapable de se nourrir seul ? Faith ne comprends pas. Elle n'a pas assez d'informations sur le vieux vampire. Son Sire n'a pas été très bavard. Il voulait seulement qu'elle le surveille, pour savoir ce qu'il devait attaquer ou non. pour savoir comment faire souffrir Alexander.

Alors que la chasseuse s'enfuit dans le brouillard soulevé par les pneus de sa voiture trop rapide, le vampire reste là quelques secondes. Le sourire satisfait sur les lèvres de la créature soulève le coeur de Faith. Cet homme est un monstre, plus encore que celui qui l'emploi. Elle le voit ouvrir une fiole, gouter le sang et ses pupilles se dilatées, comme sous l'effet d'une drogue assez puissante pour toucher les vampires. Les questions s'accumulent.

Elle se désintéresse pourtant de l'immortel qui ne tarde pas à déguerpir à son tour et se glisser à la suite de la chasseuse, utilisant ses pouvoirs pour la rattraper. Qu'elle tombe sur un vampire, Faith ne s'y attendait pas du tout. Qu'elle réussisse à survivre non plus. Mais la petite blonde est mal au point. Utilisant tous ses pouvoirs, ramenant à elle son corps mortelle, la sorcière se glisse aux côtés de celle qu'elle a cru être nommée Abigael.

La magie verte des irlandaises s'entoure autour de ses mains alors qu'elle évalue l'étendu des dégâts, le nez plissé. La chasseuse a déjà perdu beaucoup de sang et sans un coup de pouce immortel, elle ne s'en sortira pas. Elle doit la ramener à son employeur mais au plus profond d'elle-même, la sorcière sait que ce n'est pas une bonne idée. pourtant lui seul peut sauver la demoiselle. pas sur que le vampire qu'elle a vu en sa compagnie ne le fasse. Mais c'est bien le prénom de cette créature qui murmure la blessée. Le coeur de Faith se serre à nouveau. Aimer jusqu'à en devenir esclave, voilà un sentiment dont elle est habitué et qu'un monstre utilise contre elle. Elle est une sorcière et aime un humain trop fragile, enfermé dans des geoles d'acier. Enfermé... L'idée se forme dans son esprit et elle jete un dernier regard à la petite blonde. Oui, si Abigael a suffisamment de force, elle peut y parvenir.
Soit forte. On arrive.
Sa main se pose sur le corps de la chasseuse et elles disparaissent, sous le regard inquiet d'un vampire qu'elle n'avait pas vu. Alexander était là, prêt à bondir pour sauver la mortelle.

****

Je t'en ouvre un nouveau sur les îles  queen

Crédit ☸ Benedict L. Mills
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow's
« Admin »
avatar
◊ Messages : 20
◊ Ici depuis : 09/09/2016

MessageSujet: Re: Dernière danse ϟ Alexander   Mar 20 Sep - 21:06

RP CLOS

Suite ici :
Un requiem mortel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auplusnoirdelanuit.forumactif.org
 

Dernière danse ϟ Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Indila - Dernière Danse
» La 7eme et dernière Emeraude du Chaos
» [RP] Sur le pont d'Avignon, on y danse, on y danse...
» Vend livre d'armée warhammer homme-lézards dernière version
» Le topic *boom* *part loin* *revient* *danse*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au plus noir de la nuit :: San Francisco :: Bloody Sky Nightclub-